Voile : les pionniers de l’Arkéa Ultim Challenge-Brest, premier tour du monde en solitaire réservé aux trimarans géants

0
32
Voile : les pionniers de l’Arkéa Ultim Challenge-Brest, premier tour du monde en solitaire réservé aux trimarans géants

Logement : « Un rééquilibrage massif des infrastructures publiques vers les villes petites et moyennes doit être engagé » Galette des rois à la frangipane : la recette légère et moelleuse de Christian Le Squer Six skippeurs d’Ultims (32 m) s’élanceront dimanche à 13 h 30 pour une aventure maritime inédite de 40 000 km reliant Brest à Brest, et qui devrait durer quarante à cinquante jours. Charles Caudrelier (Maxi-Edmond de Rothschild), Thomas Coville (Sodebo-3), Tom Laperche (SVR-Lazartigue), Armel Le Cléac’h (Maxi-Banque-Populaire-XI), Anthony Marchand (Actual-3) et Eric Péron (Adagio). Ils sont six pionniers déterminés à écrire un nouveau chapitre de la course au large en s’alignant au départ de l’Arkéa Ultim Challenge-Brest. Cette première édition du tour du monde à la voile en solitaire réservée aux Ultims, des trimarans géants de 32 mètres de long par 23 mètres de large, s’élancera de Brest, dimanche 7 janvier, à 13 h 30, et le saut dans l’inconnu que constitue cette aventure maritime inédite n’a pas échappé au public. Depuis le 29 décembre 2023, 15 000 à 20 000 personnes se sont pressés, chaque jour, sur le village de la course, installé dans le port de commerce de la cité du Ponant, pour s’émerveiller devant ces mastodontes de 15 tonnes néanmoins capables – grâce à leurs foils – de survoler gracieusement les flots jusqu’à plus de 80 km/h. Ces engins – les plus rapides de la planète – devraient avaler 21 600 milles (40 000 kilomètres) d’océans d’ouest en est, via les caps de Bonne-Espérance (Afrique du Sud), Leeuwin (Australie) et Horn (Chili), en quarante à cinquante jours, soit près d’un mois de moins, sur le même parcours, que le record du Vendée Globe (tour du monde en solitaire en monocoque de 18 mètres) établi en 2017, en 74 jours, par Armel Le Cléac’h. Mais le fait qu’ils ne se soient jamais aventurés, en flotte, au-delà de l’île de l’Ascension, en Atlantique Sud, leur imposera de résoudre de nouvelles équations. Seuls Francis Joyon (en 2004 puis en 2008), Ellen MacArthur (2005), Thomas Coville (2016) et François Gabart (2017) – auteur du temps de référence, sur l’Ultim Macif, en 42 jours 16 heures 40 minutes et 35 secondes –, ont jusqu’ici bouclé un tour du monde en solitaire sur un trimaran géant, mais en configuration « record », avec le choix de leur fenêtre météo et le chronomètre pour unique adversaire. Sur l’Arkéa Ultim Challenge, les six solitaires disposent d’un maximum de cent jours pour boucler leur circumnavigation. Après le mardi 16 avril à 13 h 30, les concurrents ne seront plus classés, mais leur suivi et leur accueil à l’arrivée seront assurés. Extrême, ce défi océanique est toutefois jalonné de garde-fous. Outre la zone d’exclusion définie pour esquiver les icebergs du grand Sud, les skippeurs devront éviter des zones de concentration de cétacés aux abords des Açores, de l’archipel des Canaries, de l’Afrique du Sud, des îles Kerguelen et d’une partie de l’Antarctique. Autant que de protéger la faune marine, il s’agit de préserver leurs trimarans à plusieurs millions d’euros de chocs auxquels leurs vitesses les rendent particulièrement vulnérables. Parce qu’une autre personne (ou vous) est en train de lire Le Monde avec ce compte sur un autre appareil. Vous ne pouvez lire Le Monde que sur un seul appareil à la fois (ordinateur, téléphone ou tablette). En cliquant sur « Continuer à lire ici » et en vous assurant que vous êtes la seule personne à consulter Le Monde avec ce compte. Non. Vous pouvez vous connecter avec votre compte sur autant d’appareils que vous le souhaitez, mais en les utilisant à des moments différents. Profitez d’une semaine offerte et accédez à tous nos contenus Une semaine offertepour découvrirtous nos contenus Ils permettent de modeler sa coiffure et de travailler son style. Dans ce comparatif, nous avons testé huit fers à boucler à tous les prix, développés par des marques phares telles que Babyliss, Dyson, L’Oréal Professionnel ou encore ghd. Voici nos avis et nos conseils pour choisir le boucleur qui correspond à vos cheveux. Nous avons testé 12 ventilateurs de tous types, depuis les modèles sur pied aux ventilateurs colonne en passant par les ventilateurs de table et même les brasseurs d’air. Nous avons testé la vitesse de l’air, le confort, et le silence de chacun de ces modèles facturés de 40 à 120 euros, issus des gammes de Boulanger, Princess, Rowenta, Tristar et Vornado. Les résultats de ce comparatif vous aideront à choisir un modèle adapté à vos besoins. En imitant le lever du soleil et sa montée en luminosité progressive, les réveils simulateurs d’aube promettent un réveil naturel, en douceur, moins stressant que la sonnerie d’un réveil classique ou de l’alarme du téléphone. Nous avons passé maintes nuits à tester huit réveils et lampes à aube proposés par Philips et ses concurrents, en évaluant la qualité de leur lumière, leurs sonneries, leur ergonomie et leurs fonctions avancées. À vos oreillers ! Ce comparatif vous aidera à choisir l’antivol le plus solide pour sécuriser votre deux-roues en fonction de la valeur du vélo. Nous avons testé 16 cadenas moyen et haut de gamme, des marques Kryptonite, Abus, Décathlon, Hiplok et autres, en les soumettant à des tests de destruction et de crochetages par des experts en serrurerie. Voici nos choix.

Lire aussi :  Eurozapping : un grave accident de chantier en Allemagne