VIDEO. Des propriétaires choyés puis incités à “mettre la pression sur les élus” : les méthodes d’Airbnb pour préserver ses intérêts

0
27
VIDEO. Des propriétaires choyés puis incités à "mettre la pression sur les élus" : les méthodes d'Airbnb pour préserver ses intérêts

Avec une croissance continue du nombre de nuitées en location de courte durée, la France représente aujourd’hui le plus gros marché de la plateforme Airbnb après les Etats-Unis. L’un de ses représentants s’en félicitait lors d’un grand raout réunissant, en octobre 2023, des propriétaires triés sur le volet. Aussi, la plateforme est aux petits soins pour ceux qu’elle appelle les “leaders de communauté”, ceux qui “font Airbnb en France”. Pour Noël 2022, ils avaient même reçu des cadeaux ; cette fois, c’est le cofondateur américain qui a fait le déplacement depuis les Etats-Unis pour les féliciter : “Sans vous, Airbnb ne serait pas ce phénomène mondial, sans l’hospitalité que vous apportez.” En revanche, pas d’interview pour “Complément d’enquête” (exceptionnellement autorisé à filmer la réunion) : l’entretien promis avec le représentant français de la société a finalement été annulé. Pour comprendre pourquoi Airbnb tient tant à ses ambassadeurs, les journalistes se sont adressés à une source interne à l’entreprise. Celle-ci a accepté de leur parler sous couvert d’anonymat. Elle connaît bien les méthodes du siège français et assure : “On a l’impression que les hôtes sont très mobilisés, mais en fait, ce sont des éléments de langage qu’on leur distille…” Selon elle, suivant “exactement la même logique que les campagnes de désinformation russes”, il leur serait fourni des contenus clés en main, avec photos et messages, prêts à diffuser sur un compte Twitter (rebaptisé “X”). Ce compte, soi-disant celui de la communauté des hôtes parisiens, est en réalité géré par Airbnb, affirme notre source. Pour faire de ces propriétaires qui gagnent de l’argent grâce à Airbnb un atout dans sa bataille contre la législation, la plateforme n’hésiterait pas, selon elle, à les inciter à “mettre la pression sur les élus”. Malgré les questions précises des équipes de “Complément d’enquête”, la direction Airbnb n’a ni confirmé ni infirmé ces pratiques. “Airbnb a demandé aux propriétaires d’interpeller les maires en France en envoyant un mail aux élus. Il est arrivé qu’un élu qui souhaitait réglementer soit harcelé à la demande d’Airbnb par des dizaines d’appels de propriétaires.” La municipalité de La Rochelle confirme que les méthodes de certains propriétaires sont parfois très offensives. Une élue en charge du contrôle des meublés touristiques (il en a été répertorié 6 000, soit 30% des logements du centre-ville) affirme dans cet extrait de “Complément d’enquête” qu’elle a fait l’objet de tentatives d’intimidation. “A partir du moment où on a dit qu’on allait réguler, j’ai été victime de menaces, d’insultes dans la rue… J’ai pu aussi avoir des réunions publiques où je suis obligée d’arriver avec une équipe de sécurité, qui va me raccompagner jusqu’à ma voiture, témoigne-t-elle. Ces pressions, elles existent, de la part des propriétaires, de la part de collectifs. Elles dégénèrent, aujourd’hui, et il faut que ça cesse.” Extrait de “Airbnb : plus de toit pour toi !”, un document à voir dans “Complément d’enquête” le 11 janvier 2024. > Les replays des magazines d’info de France Télévisions sont disponibles sur le site de franceinfo et son application mobile (iOS &  Android), rubrique “Magazines”.
Découvrez nos newsletters

Lire aussi :  La playlist pour réussir l'épreuve de philosophie du bac

toute l’actu dès 7h30 Tout France Info, et bien plus. Sauvegardez vos articles à lire plus tard et filtrer l’actualité qui vous intéresse