Une start-up française détecte les chutes de personnes âgées en surveillant leur wi-fi

0
26

Un senior qui tombe, c’est un wi-fi qui tremble.

En France, on n’a pas de pétrole, mais on a du wi-fi. Et avec une bonne idée saupoudrée d’un peu d’intelligence artificielle (IA), on devrait pouvoir mettre au point un dispositif vraiment utile qui nous prévient quand les personnes à l’autonomie limitée sont en difficulté.

La start-up française Zoe Care le prouve: nul besoin de fliquer nos anciens avec des caméras, quand les ondes nous racontent déjà tous leurs faits et gestes. Le magazine TechCrunch revient sur cette belle initiative tricolore.

L’entreprise vient de présenter au salon CES (Consumer Electronics Show) de Las Vegas un dispositif destiné à alerter en cas de chute d’une personne fragile, par exemple une personne âgée, grâce à l’analyse des perturbation des ondes wi-fi sur son lieu de vie. Le système, actuellement en bêta-test dans des maisons médicalisées, pourrait être proposé en fin d’année 2024 au grand public.

Lire aussi :  Saisie d’actifs russes en Allemagne : «la Russie a de quoi confisquer en retour», assure Lavrov

Le dispositif de Zoe Care est un récepteur wi-fi capable de sentir les plus fines variations des ondes électromagnétiques reçues, en fonction des déplacements humains dans une pièce. L’algorithme de l’appareil est capable de déduire si un mouvement particulier est la conséquence d’une chute et de prendre les mesures nécessaires pour alerter les proches ou les secours qui seront en mesure d’intervenir au plus vite.

Les concepteurs insistent sur le fait que cette solution est l’une des moins intrusives aujourd’hui disponibles. «Notre technologie se concentre sur la forme de l’onde wi-fi et non sur son contenu. Aucune information n’est transmise dans le cloud. La seule action est le message d’alerte envoyé aux soignants ou aux proches lorsqu’une chute est détectée», explique Piotr Antonik, directeur des nouvelles technologies et cofondateur de Zoe Care avec Thomas Saphir.

Plan antichute 2022

On ne peut pas reprocher à cette start-up de ne pas s’atteler à un vrai problème: les chutes sont la première cause de mortalité accidentelle chez les plus de 65 ans en France. Les quelque deux millions de chutes annuelles de nos seniors sont responsables de 10.000 décès et plus de 130.000 hospitalisations, selon les chiffres du ministère de la Santé.

Lire aussi :  John Pilger : Les traîtres de Julian Assange

Ce constat a amené le gouvernement à lancer en février 2022 un «plan antichute des personnes âgées» comprenant une application de surveillance des capacités, ICOPE Monitor, un diagnostic des logements pour minimiser les risques, de la téléassistance et le déploiement de matériel médical adapté pour ceux qui en ont besoin pour conserver une certaine autonomie.

La start-up Zoe Care envisage d’élargir les possibilités de ce mode de détection, moins intrusif qu’une caméra, à d’autres événements que les chutes. Les ondes wi-fi pourraient permettre de surveiller des mouvements élémentaires ou vitaux (marcher, s’asseoir, se coucher, dormir, respirer, etc.), mais aussi l’apparition d’éventuelles difficultés liées à des pathologies comme les maladies d’Alzheimer, de Parkinson ou encore l’apnée du sommeil.

Reste à espérer que les usagers soucieux de rentabiliser leur abonnement à ce nouveau service ne fassent pas n’importe quoi, comme se jeter au sol pour avoir de la visite. Et n’attendez pas que vos anciens perturbent le wi-fi pour aller les voir.

Lire aussi :  Gaza : la Russie appelle à une conférence internationale

#Une #startup #française #détecte #les #chutes #personnes #âgées #surveillant #leur #wifi #korii.slate.fr

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here