Tsahal pilonne la bande de Gaza, le Hamas tire sur Israël à l’heure du Nouvel An

0
33

Israël et la bande de Gaza sont entrés dans l’année 2024 sans pause dans les combats, l’armée israélienne poursuivant son pilonnage intensif du territoire palestinien, faisant au moins 24 morts dans la nuit, et le Hamas tirant des roquettes sur Tel-Aviv et le sud d’Israël au moment exact du Nouvel An.

Les sirènes d’alerte aérienne ont retenti dans plusieurs parties d’Israël, et des roquettes ont été interceptées par les systèmes de défense antimissile israéliens à minuit précise. Des personnes qui célébraient le Nouvel An dans une rue festive ont couru se mettre à l’abri, tandis que d’autres continuaient à faire la fête.

Les brigades Ezzedine al-Qassam, branche armée du mouvement islamique palestinien Hamas au pouvoir à Gaza, ont revendiqué les deux attaques dans une vidéo publiée sur leurs réseaux sociaux, affirmant avoir tiré des roquettes M90 en «réponse aux massacres de civils» perpétrés par Israël.

L’armée israélienne a confirmé l’attaque, sans faire état de victimes ou de dégâts dans un premier temps.

Lire aussi :  DIRECT. Proche-Orient : des tirs de roquettes depuis Gaza font un mort, la branche armée du Hamas annonce avoir déclenché une opération contre Israël

Les célébrations du Nouvel An ont été plus sobres que d’habitude en Israël, même à Tel-Aviv, capitale de la fête, près de trois mois après l’attaque sanglante du Hamas en territoire israélien le 7 octobre qui a déclenché la guerre, et tandis que de nombreux otages sont toujours prisonniers dans la bande de Gaza.

Dans la bande de Gaza, assiégée et dans une situation humanitaire désespérée pour les Palestiniens, les bombardements continuent sans relâche. La guerre se poursuivra encore pendant «de nombreux mois», a averti le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahou.

Tsahal frappe aussi Gaza la nuit du Nouvel An

Selon le ministère de la Santé du Hamas, 24 civils ont été tués et plusieurs dizaines d’autres blessés dans la nuit du Nouvel An par des frappes israéliennes. Des raids aériens ont visé le centre de Khan Younès et au moins sept autres villes de la bande de Gaza, a-t-il précisé.

La veille, au moins 48 Palestiniens avaient été tués dans des frappes sur la ville de Gaza, et une autre frappe sur le campus de l’Université Al-Aqsa de Gaza avait fait au moins 20 morts, selon la même source.

Lire aussi :  Reynald Pedros (sélectionneur du Maroc) : « Aller en huitièmes suffirait à notre bonheur »

L’armée israélienne a indiqué avoir tué plus d’une dizaine de combattants ennemis lors d’affrontements au sol, de frappes aériennes et de tirs de chars, ajoutant avoir localisé des tunnels du Hamas et des explosifs dans une école maternelle.

Selon un bilan annoncé dimanche par le ministère de la Santé du Hamas, 21 822 personnes, en majorité des femmes, des adolescents et des enfants, ont été tuées dans le petit territoire palestinien surpeuplé depuis le début de la guerre, et 56 451 blessés.

Ces dernières semaines, l’armée israélienne s’est déployée dans le nord de la bande de Gaza, puis vers Khan Younès (sud) et récemment dans les camps du centre de ce territoire où 1,9 million d’habitants (85% de la population) ont dû fuir leur foyer en raison des combats.

#Tsahal #pilonne #bande #Gaza #Hamas #tire #sur #Israël #lheure #Nouvel #francais.rt.com

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here