Home Actu Soupçon de corruption au Parlement européen : un eurodéputé belge placé en garde à vue
Actu

Soupçon de corruption au Parlement européen : un eurodéputé belge placé en garde à vue

Marc Tarabella, l’eurodéputé belge soupçonné d’avoir reçu de l’argent de la part du Qatar en échange de son aide sur des dossiers concernant la monarchie du Golfe, a été écroué après son inculpation pour «corruption» et «blanchiment d’ argent ».

L’eurodéputé belge Marc Tarabella a notamment été inculpé de « corruption », puis placé en détention provisoire le 11 février dans l’enquête sur des soupçons d’ingérence du Qatar et du Maroc dans les décisions du Parlement européen, a annoncé le procureur fédéral.

L’élu socialiste de 59 ans a été placé en garde à vue après avoir été mis en examen pour « corruption », « blanchiment d’argent » et « participation à une organisation criminelle », a indiqué à l’AFP Eric van der Sijpt, porte-parole du parquet fédéral. Trois autres personnes, dont l’eurodéputée grecque Eva Kaili, sont déjà incarcérées dans cette affaire qui a éclaté le 9 décembre 2022.

Ce jour-là, des détectives belges ont obtenu environ 1,5 million d’euros en espèces dans des sacs ou des valises qui ont été découverts notamment dans les domiciles bruxellois d’Eva Kaili et de Pier Antonio Panzeri.

Ce dernier, un ancien eurodéputé italien, principal suspect dans l’affaire, a reconnu en janvier avoir orchestré cette fraude. Il a conclu un accord avec le procureur qui prévoit une peine de prison pouvant aller jusqu’à un an en échange de déclarations précises sur la fraude et les personnes impliquées.

La justice belge attend l’extradition de l’eurodéputé italien Andrea Cozzolino

Selon la presse belge, Pier Antonio Panzeri aurait mis en cause Marc Tarabella devant les détectives en décembre, peu après son arrestation. Il a affirmé lui avoir versé « entre 120 000 et 140 000 euros » en plusieurs versements pour son assistance dans les affaires liées au Qatar.

Marc Tarabella a nié tout acte répréhensible et a demandé à être entendu pour s’expliquer. La justice belge a dû attendre la fin de la procédure de levée d’immunité au parlement le 2 février pour envisager d’éventuelles mesures coercitives.

Dans la même enquête, un autre eurodéputé socialiste, l’Italien Andrea Cozzolino, également privé de son immunité le 2 février, a été arrêté en Italie le 10 février en vertu d’un mandat d’arrêt international. La justice belge attend désormais son extradition.

#Soupçon #corruption #Parlement #européen #eurodéputé #belge #placé #garde #vue #francais.rt.com

Written by
Ebene Media

Toute l'actualité en direct. Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux: Abonnez-vous à Youtube: cliquez ici -- Suivez-nous sur Facebook: cliquez ici -- Suivez-nous sur Twitter: cliquez ici -- Suivez-nous sur Tik Tok: cliquez ici

Leave a comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Articles

Lits en carton, médailles en tour Eiffel: les JO de Paris 2024, champions du recyclage?

Ces Jeux se veulent écoresponsables jusque dans le moindre détail. Les Jeux...

«Boucher de Tel-Aviv» : vive réaction de Téhéran après le discours de Netanyahou devant le Congrès américain

L’Iran a dénoncé, ce 25 juillet, le discours controversé de Benjamin Netanyahou...

Un pétrolier fait naufrage, les Philippines menacées par la pire marée noire de leur histoire (VIDEO)

Un pétrolier transportant 1,4 million de litres de pétrole a coulé ce...