Remaniement : salaire, avantages… Combien gagne le Premier ministre ?

0
14
Remaniement : salaire, avantages… Combien gagne le Premier ministre ?

Toute l’actualité de votre région en continu sur notre application
Après un peu moins de deux ans comme Première ministre, Élisabeth Borne quitte Matignon. Son successeur doit être annoncé ce mardi 9 janvier, en fin de matinée, d’après l’entourage du président de la République. En France, la rémunération des membres du gouvernement suit les règles édictées dans un décret datant de 2012. À son arrivée au pouvoir, cette même année, François Hollande avait décidé de réduire de 30 % ses salaires, ainsi que ceux des membres de son gouvernement. Les salaires des ministres, y compris celui du chef du gouvernement, sont indexés sur le point d’indice de la fonction publique – qui a augmenté de 1,5 % le 1er juillet 2023 – qui sert de base de calcul. Selon le texte, la rémunération des ministres est égale « à 1,4 fois la moyenne du traitement le plus élevé et du traitement le plus bas perçu par les fonctionnaires occupant des emplois de l’État classés dans la catégorie hors échelle ». À cette base viennent s’ajouter une indemnité de résidence, à hauteur de 3 % du revenu, et une indemnité de fonction, qui atteint 25 % du total revenu de base + indemnité de résidence. Concrètement, le salaire d’un ministre atteint 10 647 euros bruts mensuels, selon un calcul du site Capital, et 10 115 euros pour un secrétaire d’État. Le Premier ministre gagne 15 900 euros bruts par mois, comme le président de la République. Une prise en charge de leurs frais de représentation est également prévue, sous réserve qu’ils soient « directement liés à leur fonction ministérielle », autrement dit des déplacements, réceptions et évènements officiels. Cette prise en charge est plafonnée à hauteur de 10 000 euros pour un secrétaire d’État, 120 000 euros pour un ministre et 150 000 euros pour le Premier ministre. Un ministre bénéficie également d’un logement de fonction, d’une superficie maximale de 80 m2, s’il n’a pas d’habitation à Paris et qu’il ne peut pas loger à son ministère. Le Premier ministre, lui, jouit de deux logements de fonction : l’hôtel Matignon et une résidence secondaire, le château de Souzy-la-Briche, dans l’Essonne. Après leur départ, les ministres, comme le Premier ministre, continuent de toucher leur salaire pendant trois mois. Avant l’adoption de la loi pour la transparence de la vie publique, dans la foulée de l’affaire Cahuzac, ce délai était de six mois. Il s’interrompt si l’ancien ministre retrouve un emploi entre-temps. Contrairement à une idée reçue, en revanche, les ministres ne perçoivent pas de retraite à vie. Les anciens Premiers ministres bénéficient également d’autres avantages, même après avoir quitté Matignon. Selon un décret de septembre 2019, un secrétaire particulier leur est attribué pour dix ans maximum ou bien jusqu’à ce qu’ils atteignent 67 ans. Ils bénéficient également d’une voiture de fonction avec chauffeur, sans limite de durée. Enfin, tout comme les anciens ministres de l’Intérieur, des Affaires étrangères, de la Justice et de la Défense, ils peuvent demander une protection policière pour des raisons de sécurité. Pourtant, comme les abonnements, ils permettent de soutenir le travail des 250 journalistes de notre rédaction qui s’engagent à vous proposer chaque jour une information de qualité, fiable et complète. En acceptant les cookies, vous pourrez accéder aux contenus et fonctionnalités gratuites que propose notre site.

Lire aussi :  Conflit israélo-palestinien : des Israéliennes et des Palestiniennes se rassemblent pour la paix