Rappel produits : ces lots de lardons sont porteuses d’une bactérie

0
22
Rappel produits : ces lots de lardons sont porteuses d'une bactérie

Si vous vous trouvez en possession de lardons dans votre frigo, vérifiez l’emballage avant de les utiliser. Voici tout ce que vous devez savoir sur ces deux marques de lardons faisant l’objet d’un rappel. Pour relever le goût de vos plats, les lardons sont très souvent utilisés dans de nombreuses recettes. Qu’ils soient natures ou fumés, ils apportent une touche de saveur, que vous cuisinez une tartiflette ou une pizza. Cependant, la vigilance sera de mise si vous vous trouvez en possession de ces barquettes de lardons en raison de la présence de Listéria monocytogènes, un agent responsable de la listériose, rapporté par le site gouvernemental rappel conso. On vous donne tous les détails pour écarter tout risque de contamination. Deux marques de lardons, Le bio des éleveurs ainsi que Le P’tit Bio font l’objet d’un rappel. Ces derniers sont vendus dans des barquettes en plastique de 150 g. Distribués dans les enseignes à l’instar de Carrefour, Système U, Scachap (Leclerc), Auchan mais également Relais Vert, NaturéO, Biofrais, ce produit se conserve au sein d’un réfrigérateur.
Ces produits ont été commercialisés depuis le 29/12/2023 jusqu’au 02/01/2024. Les produits concernés sont les suivants :

Lire aussi :  "Où regarder EST-ST ce jeudi pour la demi-finale de la Coupe de Tunisie ? - Sport By TN"

GTIN 3483190092661 Lot 874343 Date limite de consommation 04/02/2024
GTIN 3483190092678 Lot 874346 Date limite de consommation 04/02/2024
GTIN 3483190093972 Lot 874345 Date limite de consommation 04/02/2024
GTIN 3483190093965 Lot 874344 Date limite de consommation 04/02/2024 ​​​​​​​ Si vous vous trouvez en possession de ce produit, il vous est conseillé de ne plus le consommer, de le détruire ou de contacter le point de vente le plus proche de chez vous pour procéder à un remboursement. Les personnes qui auraient consommé les « produits » mentionnés ci-dessus et qui présenteraient de la fièvre, isolée ou accompagnée de maux de tête, et des courbatures, sont invitées à consulter leur médecin traitant en lui signalant cette consommation. Des formes graves avec des complications neurologiques et des atteintes maternelles ou fœtales chez la femme enceinte peuvent également parfois survenir. À lire aussi : Tri des déchets obligatoire : que peut-on mettre au compost ?
Nitha, traiteur et passionnée de cuisine, livre son parcours et sa recette pour voyager dans l’assiette
Huile rance : puis-je encore l’utiliser en cuisine ?

Lire aussi :  Paray-le-Monial. Dorian Genevois fera-t-il les meilleurs œufs en meurette du monde ?

Paramétrer les cookies ●
Recrutement ●
Mentions légales ●
Conditions Générales d’Utilisation ●
Conditions Générales d’Abonnement ●
Contact ●
FAQ ●
Politique de protection des données personnelles ●
Foire aux questions – Vos choix concernant l’utilisation de cookies