Rachats d’actions : les entreprises du Cac 40 battent un nouveau record

0
29
Rachats d’actions : les entreprises du Cac 40 battent un nouveau record

Ouest-France n’utilisera pas les emails fournis pour d’autres communications sans le consentement du ou des destinataires. Les quarante plus grosses entreprises françaises cotées ont redistribué ainsi 30 milliards à leurs actionnaires en 2023. Cela repose la question du partage de la valeur en entreprise. La Lettre spécialisée Vernimmen a publié ce dimanche 7 janvier 2024 son bilan annuel des rachats d’actions au sein du Cac 40. L’occasion de se pencher sur la question du partage de la valeur en entreprise. C’est le fait, pour une société cotée de racheter en Bourse une partie de ses propres actions. Le plus souvent, les titres rachetés sont détruits. Si bien que le nombre total d’actions diminue, alors que la valeur de l’entreprise reste, elle, inchangée. À l’issue de l’opération, chaque actionnaire a donc une plus grande part du gâteau. Bref, le rachat d’actions permet, comme les dividendes, de rémunérer les actionnaires. Parce que les quarante plus grosses entreprises françaises cotées ont battu en 2023 un nouveau record de rachats d’actions. C’est ce qui ressort de l’étude annuelle de la Lettre spécialisée Vernimmen. « Les entreprises du Cac 40 ont rendu à leurs actionnaires 30,1 milliards d’euros sous forme de rachats d’actions », écrivent ses auteurs Pascal Quiry et Yann Le Fur. 30 milliards, c’est le niveau le plus élevé enregistré par la Lettre Vernimmen depuis 2003. En tête, figure TotalEnergies avec plus de 9 milliards de rachats d’actions. C’est celui de la redistribution de la valeur au sein des entreprises. Autrement dit, faire en sorte que les salariés bénéficient eux aussi de la richesse créée. Une loi de novembre 2023 incite les entreprises de plus de cinquante salariés à s’entendre sur la définition de bénéfices exceptionnels et sur la façon de les répartir. Parmi les critères figurent « les rachats d’actions ». À ceci près que l’employeur a le dernier mot pour redistribuer les bénéfices. La portée de la mesure reste donc limitée. En tout cas bien en-deçà du ton présidentiel. Emmanuel Macron avait dénoncé en mars 2023 le « cynisme » du rachat d’actions. Peu connu du grand public mais très recherché dans l’automobile pour sa capacité à limiter la pollution, le rhodium a vu récemment son prix s’envoler, au point d’être considéré comme le métal « le plus cher du monde ». On l’utilise aussi en chimie et en joaillerie. La Haute autorité pour la transparence de la vie publique a révélé que Martine Aubry était détentrice d’un capital en actions évalué à 400 000 €. La maire de Lille (Nord) a expliqué que ses placements lui avaient été transmis après le décès de sa mère en 2020.

Lire aussi :  Une femme décédée dans une collision entre deux voitures, sur la voie express Morlaix-Brest | Francelive

Les applications mobiles du groupe SIPA Ouest-France disponibles en téléchargement

Vous pouvez changer d’avis en cliquant sur “Modifier mes choix de cookies” en bas de page.