Home Actu Quel trouble silencieux et indolore a forcé Pierre Ménès à perdre du poids ?
Actu

Quel trouble silencieux et indolore a forcé Pierre Ménès à perdre du poids ?

Né le 29 juin 1963, Pierre Ménès fête cette année son 61ème anniversaire. Atteint d’un trouble silencieux et indolore depuis des années, il a été rattrapé par la maladie à plusieurs reprises et contraint de perdre du poids. Un parcours difficile pour le commentateur sportif qui a partagé le processus de sa convalescence sur Instagram.

Quel trouble silencieux et indolore a forcé Pierre Ménès à perdre du poids ?


Souffrant d'une cirrhose Nash, appelé également la maladie du soda, Pierre Ménès a failli mourir à cause de son surpoids.
Pierre Ménès lors de l'anniversaire des 10 ans de l'Etoile de Martin à l'hôtel Le Bristol à Paris. L'association soutient la recherche sur les cancers de l'enfant et offre des moments de plaisir et de détente à des enfants hospitalisés. Paris


S'il avait déjà perdu près de 15 kilos suite à une opération chirurgicale lourde en décembre 2016 (il avait eu une double greffe du foie et du rein), le commentateur sportif a de nouveau été admis en urgence à l'hôpital pour de fortes douleurs au ventre au mois d'avril 2024.
Pierre Ménès - 8ème Festival du Cinéma et Musique de Film de La Baule


Sur les réseaux sociaux, il avait révélé avoir été opéré d'une "éventration stomacale".
Exclusif - Pierre Ménès - Soirée du 110ème anniversaire du groupe Barrière à l'hôtel Herrmitage suivie d'une after sur la plage "Les Albatros" lors de la clôture du 8ème Festival du Cinéma et Musique de Film de La Baule le 23 juillet 2022. © Rachid Bellak/Bestimage


L'ancienne tête d'affiche du Canal Football club avait confié avoir été soudain pris de "douleurs de ventre atroces". 
Exclusif - Pierre Ménès lors de la soirée de gala d'exception pour les 10 ans de l'association "Les Rois du monde" (LRDM) à la salle Wagram à Paris le 14 mars 2022.


"Urgences, scanner, billard. Hernie intestinale. La fête continue, ça ne s'arrête jamais" avait-il par la suite raconté à ses abonnés, soucieux de sa santé.
Exclusif - Pierre Menes - Enregistrement de l'émission "Touche Pas à Mon Poste (TPMP)", présentée par C.Hanouna et diffusée sur C8 le 5 novembre © Jack Tribeca / Bestimage

La suite après la publicité

Souffrant d’une cirrhose Nash, Pierre Ménès a failli mourir à cause de son surpoids. S’il avait déjà perdu près de 15 kilos suite à une opération chirurgicale lourde en décembre 2016 (il avait eu une double greffe du foie et du rein grâce à un don d’organes), il avait été interviewé par le Parisien après cette intervention et avait déclaré : « Je n’ai plus le même appétit qu’avant. Plus que l’alimentation, j’ai surtout réduit les quantités. J’ai quand même repris 27 kilos, je pèse aujourd’hui 115 kilos contre 88 quand j’étais malade » ajoutant qu’il ne reviendrait « jamais à 135 kilos ».

En 2024, le commentateur sportif a de nouveau été admis en urgence à l’hôpital pour de fortes douleurs au ventre. Sur les réseaux sociaux, il avait révélé avoir été opéré d’une « éventration stomacale« . L’ancienne tête d’affiche du Canal Football club avait confié avoir été soudain pris de « douleurs de ventre atroces« . « Urgences, scanner, billard. Hernie intestinale. La fête continue, ça ne s’arrête jamais« , avait-il par la suite raconté à ses abonnés.

Comme le rappelle le centre RNPC, « la NASH ou maladie du foie gras humain est une maladie silencieuse car elle ne présente pas de symptômes particuliers et ne fait pas souffrir« , du moins au début. Le seul traitement possible pour cette maladie étant la perte de poids. « À ce jour, le traitement de la maladie du foie gras repose exclusivement sur le suivi des règles hygiéno-diététiques, car aucun agent pharmacologique n’a pour l’instant été approuvé dans cette indication« , rappellent les scientifiques.

La NASH ou maladie du foie gras humain

« Plusieurs études ont clairement indiqué que la perte de poids obtenue par un régime ou par la chirurgie bariatrique permettait de faire régresser voire même disparaître les lésions hépatiques liées à la NASH et notamment d’améliorer la fibrose » ajoutent-ils avant de préciser : « À la suite d’une intervention diététique, 90 % des patients dont la perte de poids était supérieure à 10 % étaient considérés en rémission au bout d’un an« .

Selon le professeur Lawrence Serfaty interviewée dans le Parisien, cette maladie est malheureusement bien trop sous-estimée et devrait être plus largement expliquée aux français. Elle déclare : « Si tout le monde perdait 10% de son poids, cette maladie n’existerait pas. La difficulté réside dans le fait que moins de 10% des patients seulement atteignent cet objectif de perte de poids« .

Written by
Ebene Media

Toute l'actualité en direct. Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux: Abonnez-vous à Youtube: cliquez ici -- Suivez-nous sur Facebook: cliquez ici -- Suivez-nous sur Twitter: cliquez ici -- Suivez-nous sur Tik Tok: cliquez ici

Leave a comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Articles

L’Azerbaïdjan veut aider les territoires français «souffrant de la colonisation» à acquérir leur indépendance

Le président azerbaïdjanais Ilham Aliev s’est engagé le 20 juillet à aider...

Le pire cauchemar des astronautes? Le feu

Des scientifiques tentent de mieux comprendre son comportement dans l’espace. Par définition,...

Et si on mettait de la peau de dauphin sur les bateaux pour qu'ils naviguent plus vite?

Pas de la vraie peau de ces cétacés, on vous rassure. Ce...

Présidentielle américaine : Joe Biden annonce le retrait de sa candidature

Joe Biden a fait savoir par voie de communiqué, ce 21 juillet,...