Pourquoi le trafic des sites de téléchargement illégal a-t-il augmenté de 12% en quatre ans?

0
35

La piraterie n’est jamais finie.

Le téléchargement et le streaming illégaux se portent à merveille, c’est gentil de demander. Une nouvelle étude menée conjointement par MUSO, une entreprise spécialisée dans l’analyse des données sur le piratage basée au Royaume-Uni, et Kearney, un cabinet de conseil, prouvent que l’attrait pour ces pratiques n’a fait que croître ces dernières années.

Le phénomène n’est évidemment pas nouveau, mais il semble se réinventer sans cesse pour survivre à chaque évolution du marché. L’usage de plus en plus important des outils numériques, ainsi que la multiplication à outrance des services de streaming légaux (et l’augmentation de leurs tarifs) semblent avoir donné un nouveau souffle aux méthodes illégales, comme l’explique un article de Fast Company.

Les sites proposant du contenu piraté ont reçu 141 milliards de visites en 2023, soit environ 386 millions par jour. Une augmentation de 12% depuis 2019, note MUSO. «La hausse du nombre de contenus vidéo piratés au niveau mondial est préoccupante», affirme Christophe Firth, associé chez Kearney. «Cependant, si l’on regarde les choses légèrement différemment, c’est également une opportunité pour les sociétés qui peuvent changer leur approche, rentabiliser cela et colmater la fuite de revenus.»

La faute aux plateformes?

La multiplication du nombre de plateformes et de contenus proposés est un début d’explication à cette hausse du téléchargement illégal. Certes, les utilisateurs sont sûrement fatigués de devoir jongler entre leurs multiples abonnements pour pouvoir regarder leurs programmes, mais ce n’est pas la seule raison.

Lire aussi :  Le Burkina Faso a demandé le départ de l'ambassadeur de France en raison des tensions

L’attitude souvent hostile des services vis-à-vis de leurs abonnés agace: hausses des tarifs, apparition de publicités y compris pour les abonnés, répression du partage de comptes… Toutes ces mesures encourageraient à se tourner vers les services illégaux.

Plus inquiétant encore (pour les plateformes légales), le piratage semble se démocratiser et se normaliser chez les nouveaux utilisateurs à travers le monde. Le téléchargement illégal de films a ainsi augmenté de 80% en Inde entre 2022 et 2023, selon le rapport de MUSO.

«Ce ne sont pas des pirates», affirme pourtant Andy Chatterley, cofondateur et CEO de MUSO. «Les pirates sont ceux qui, illégalement, rendent le contenu disponible. Souvent, le public n’a pas recours [au streaming et au téléchargement illégaux] pour gagner de l’argent, mais parce qu’il veut regarder quelque chose.» Plusieurs études ont d’ailleurs montré que les personnes utilisant des services illégaux sont aussi celles qui dépensent déjà le plus pour du contenu, à condition d’y avoir accès facilement. Et c’est là où le bât blesse.

Lire aussi :  Fabienne Thibeault : Soirée VIP pour ses 70 ans, avec Thierry Samitier et sa compagne

#Pourquoi #trafic #des #sites #téléchargement #illégal #atil #augmenté #quatre #ans #korii.slate.fr

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here