Home Actu Pour espionner les États-Unis, la Chine construit des stations d'écoute à Cuba
Actu

Pour espionner les États-Unis, la Chine construit des stations d'écoute à Cuba

L’île communiste abrite également des bases militaires américaines.

Visiblement, ils ne sont pas là pour boire des mojitos sur la plage. Selon un rapport du groupe de réflexion américain Center for Strategic and International Studies (CSIS), la Chine aurait établi au moins quatre stations d’espionnage à Cuba, dont une à proximité de la base navale américaine de la baie de Guantánamo (sud-est de Cuba), relate le média en ligne américain Business Insider.

Certains de ces systèmes peuvent collecter du renseignement d’origine électromagnétique (ROEM): ondes radio ou satellitaires, émissions radar, instruments de télémesure, etc.

En utilisant de l’imagerie satellitaire et des données en sources ouvertes, les analystes du CSIS ont identifié sur l’île cubaine plusieurs bâtiments pouvant servir à intercepter les communications des Américains. «Ces quatre sites sont parmi les endroits les plus susceptibles de soutenir les efforts de la Chine pour espionner les États-Unis», indique le rapport. Ils sont respectivement situés dans les villes de Bejucal et Wajay (nord-ouest, à proximité de La Havane), ainsi que celles de Calabazar (au nord) et El Salao (sud-est), et semblent avoir connu des aménagements importants au cours des dernières années.

Le téléphone cafte 

Les images satellite montrent que la base de Bejucal s’est récemment dotée d’un radôme pouvant dissimuler soit une antenne radar, soit une antenne servant à la collecte de renseignement d’origine électromagnétique (ELINT), c’est-à-dire principalement les émissions radar.

«À Wajay, un complexe s’est progressivement agrandi au cours des deux dernières décennies, passant d’une seule antenne et de plusieurs petits bâtiments en 2002 à douze antennes de différentes tailles et orientations, d’importantes installations d’exploitation et de soutien et même un petit parc solaire», poursuit Business Insider, qui cite le rapport du CSIS.

Le petit complexe militaire de Calabazar dispose désormais de deux réseaux d’antennes verticales et d’une douzaine d’antennes paraboliques, qui ont récemment été réorientées, ce qui semble indiquer un changement de mission. L’installation d’El Salao, à proximité de la base navale américaine de la baie de Guantánamo, était jusqu’ici inconnue et semble avoir été construite récemment.

En 2023, plusieurs médias américains, citant des sources diplomatiques, avaient déjà dévoilé que la Chine comptait installer des stations d’écoute à Cuba pour cibler les États-Unis et avait mis plusieurs milliards de dollars sur la table. Bienvenue dans la nouvelle guerre froide.

#Pour #espionner #les #ÉtatsUnis #Chine #construit #des #stations #d039écoute #Cuba #korii.slate.fr

Written by
Ebene Media

Toute l'actualité en direct. Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux: Abonnez-vous à Youtube: cliquez ici -- Suivez-nous sur Facebook: cliquez ici -- Suivez-nous sur Twitter: cliquez ici -- Suivez-nous sur Tik Tok: cliquez ici

Leave a comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Articles

Yémen : l’armée israélienne frappe Hodeïda, les Houthis promettent de répondre

Au lendemain d’une attaque de drone sur Tel-Aviv, revendiquée par les Houthis,...

Énergie : ces pays européens pointés du doigt pour leurs achats de gaz russe

Deux ans et demi après le début du conflit ukrainien, plusieurs pays...

Ce hackeur s'est fait implanter des puces dans le corps pour pirater vos comptes

Il peut pirater vos smartphones du bout du doigt. Vous avez dit...

La CIJ juge «illégale» l’occupation des territoires palestiniens par Israël

La Cour internationale de justice a rendu ce 19 juillet un avis...