Politique . Et si Olivier Dussopt devenait ministre des Armées ?

0
22
Politique . Et si Olivier Dussopt devenait ministre des Armées ?

Vous avez choisi de refuser le dépôt de cookies, vous pouvez à tout moment modifier votre choix, ici. Le contenu de ce site est le fruit du travail de journalistes qui vous apportent chaque jour une information locale de qualité, fiable, complète, et des services en ligne innovants. Ce travail s’appuie sur les revenus complémentaires de la publicité et de l’abonnement. Le Dauphiné Libéré, en tant que responsable de traitement, recueille dans ce formulaire des informations qui sont enregistrées dans un fichier informatisé par son Service Relations Clients, la finalité étant d’assurer la création et la gestion de votre compte, ainsi que des abonnements et autres services souscrits. Si vous y avez consenti, ces données peuvent également être utilisées pour l’envoi de newsletters et/ou d’offres promotionnelles par Le Dauphiné Libéré, les sociétés qui lui sont affiliées et/ou ses partenaires commerciaux. Vous pouvez exercer en permanence vos droits d’accès, rectification, effacement, limitation, opposition, retirer votre consentement et/ou pour toute question relative au traitement de vos données à caractère personnel en contactant [email protected] ou consulter les liens suivants : Protection des données, CGU du site et Contact. Le Délégué à la Protection des Données personnelles ([email protected]) est en copie de toute demande relative à vos informations personnelles.
L’édition du soir en numérique dès 21h30
Le journal en numérique dès 5h
Accédez à tous les contenus en illimité
De quoi parle-t-on ? Du remaniement, évidemment. Les jours d’Elisabeth Borne à Matignon seraient comptés et trois noms se dégageraient pour la remplacer : l’ancien président de l’Assemblée nationale Richard Ferrand, l’ex-ministre de l’Agriculture Julien Denormandie et surtout, l’actuel ministre des Armées Sébastien Lecornu, qui fait figure de favori.  Dans cette hypothèse, selon nos confrères, l’Ardéchois Olivier Dussopt, ministre du Travail, qui a été reçu par Emmanuel Macron, serait intéressé par… le ministère des Armées.  Avec, au-dessus de sa tête, le jugement qui sera rendu le 17 janvier. Rappelons que le ministère public a requis dix mois de prison avec sursis contre l’ex-maire d’Annonay pour des faits présumés de favoritisme datant de 2009.   Lancement le 9 décembre ! Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir, deux fois par mois, l’essentiel de l’actualité sur les élections européennes de 2024.

Lire aussi :  Mort du chanteur Toto Cutugno, interprète de "L'Italiano"