Pinturaut, la terrible inquiétude

0
25
Pinturaut, la terrible inquiétude

Terrible coup de froid pour le clan français lors du Super-G de Wengen ! Alors que Cyprien Sarrazin avait « découpé la piste » quelques minutes auparavant pour prendre la tête du classement, son compère Alexis Pinturault, parti quatre dossards plus tard, a été victime d’une lourde chute. Avec son n°7, l’ancien vainqueur de la Coupe du Monde était passé en troisième position (à 1″16 de Sarrazin) au dernier point de passage intermédiaire, lorsqu’il a chuté violement après un saut sur le bas du parcours. Le meilleur skieur français des dernières années a hurlé de douleur, ce qui ne laisse rien augurer de bon. Rapidement, les officiels ont demandé l’intervention de l’hélicoptère, et Alexis Pinturault a été évacué vers l’hôpital le plus proche. La course a été interrompue pendant 28 minutes. Le diagnostic n’est pas encore connu, mais le skieur de 32 ans a semblé taper assez fort au niveau de son genou gauche. Alors que la saison se conclut dans deux mois et demi, on peut fortement redouter de ne pas revoir « Pintu » sur les skis d’ici la fin de l’exercice 2023-24. Jamais gravement blessé durant sa carrière en Coupe du Monde, débutée en 2009, Alexis Pinturault va peut-être connaitre sa première très longue pause. Hasard du destin, il est devenu papa pour la première fois samedi dernier, et aura donc le temps de s’occuper de sa petite Olympe. Si sa saison doit s’arrêter ce vendredi à Wengen, cela serait frustrant pour le skieur français, qui a continué à briller en géant, sa discipline de prédilection (cinquième à Alta Badia et à Val d’Isère) et venait de prendre une belle neuvième place jeudi lors de la descente de Wengen, lui qui avait décidé cette saison d’abandonner le slalom pour l’épreuve-reine du ski alpin. Avant le coup d’envoi de la saison, le skieur de Courchevel confiait vivre « une seconde jeunesse » en se lançant dans la descente, et il comptait bien aller jusqu’aux Jeux Olympiques 2026 de Milan-Cortina. Espérons que cette blessure de Wengen ne soit qu’un petit contretemps.

Lire aussi :  AS Rome - Naples en direct, Serie A (23/12/2023)