Pierre Hoffman, nouveau bâtonnier de Paris: «L’IA peut être notre meilleure amie comme notre pire ennemie»

0
31
Pierre Hoffman, nouveau bâtonnier de Paris: «L’IA peut être notre meilleure amie comme notre pire ennemie»

ENTRETIEN – Le bâtonnier de Paris explique les nouveaux défis de la profession. Technologies, diversification, paupérisation… Pierre Hoffman a été élu bâtonnier de l’Ordre des avocats de Paris le 29 juin 2023 pour la mandature 2024-2025. Il se confie sur les enjeux de ce mandat qui, placé sous le signe des JO 2024, va connaître une activité judiciaire accrue. LE FIGARO. – Votre mandat sera marqué par la tenue des Jeux olympiques. Comment vous y préparez-vous? Pierre HOFFMAN. – Pour Vanessa Bousardo, vice-bâtonnière, et moi, notre mandat sera consacré au service des 34.000 avocats parisiens et des justiciables. Les JO vont être une formidable illustration de cette volonté! L’afflux de visiteurs, la présence policière accrue et les moyens sécuritaires qui seront déployés vont par définition engendrer une plus grande activité judiciaire. En janvier, nous avons rendez-vous avec le préfet de police de Paris pour évoquer les enjeux et coordonner notre présence et notre coopération. Une cellule de réflexion est déjà en place et il est prévu de mobiliser un pool d’avocats pour assurer les droits de la défense et des victimes
Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 88% à découvrir.

Lire aussi :  Coupe du monde de rugby 2023. Allister Coetzee (sélectionneur de la Namibie) : « J’aime la France ! »

Déjà abonné ?
Connectez-vous

Pierre Hoffman, nouveau bâtonnier de Paris: «L’IA peut être notre meilleure amie comme notre pire ennemie»
Il n’y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.

Soyez le premier à donner votre avis !
RÉCIT – Pierre-Louis Brière a monté un comité de citoyens à Magny-les-Hameaux pour s’enquérir des contours d’un projet de centre musulman dans un quartier pavillonnaire, dont la mairie n’a pas informé les habitants.

PORTRAIT – À 56 ans, cet ex-militaire de carrière accède à l’une des fonctions les plus éminentes de l’État: directeur de cabinet du président de la République.

La traditionnelle promotion du Nouvel An, publiée exceptionnellement le 31 décembre, décore 352 citoyens pour leur «engagement au service de l’intérêt général».