Home Actu « On a peut-être fait une erreur… » : Un gendarme pointe une faute dans l’enquête sur la disparition d’Émile
Actu

« On a peut-être fait une erreur… » : Un gendarme pointe une faute dans l’enquête sur la disparition d’Émile

Convaincus de pouvoir retrouver le petit Émile lors de sa disparition en juillet 2023, des centaines de personnes se sont rendues dans le Haut-Vernet afin d’entamer des battues. Après 48 heures de recherches infructueuses, un gendarme a subitement décidé de cesser cette initiative citoyenne, admettant avoir sûrement fait une « erreur »…

« On a peut-être fait une erreur… » : Un gendarme pointe une faute dans l’enquête sur la disparition d’Émile


Emile a disparu en juillet 2023 à l'âge de 2 ans et demi
Capture d'écran du "13h15 le samedi" sur France 2, émission axée sur la disparition d'Emile.


 Immédiatement, un énorme élan de solidarité se met en place, des centaines de personnes venant de toute la France pour tenter de retrouver le garçonnet.
Disparition d'Émile - Capture d'écran TFX.


"Dans tout le pays il y a des gens qui ont posé des jours de congés pour venir."
François Daoust, l'ex-directeur de l'IRGCN et du pôle judiciaire de la gendarmerie au micro de BFMTV pour se livrer sur la rapide identification du corps d'Emile.


Mais malheureusement, cet élan de solidarité va finalement devenir un frein pour l'enquête et les recherches et les battues citoyennes sont interrompues.
Le Haut-Vernet où Émile (2 ans) a disparu l'été dernier.


Un témoin raconte : "Rien n'est bien organisé. Les volontaires sont exclus, il y a un gendarme qui décide d'arrêter les battues puisque lui juge que c'est un peu trop la cacophonie"
Village du Haut-Vernet, où le petit Emile a disparu en juillet 2023. Photo by Thibaut Durand/ABACAPRESS.COM

La suite après la publicité

Le 8 juillet 2023, Émile a disparu subitement dans la commune du Haut-Vernet alors qu’il jouait encore quelques instants plus tôt dans le jardin de ses grands-parents. Âgé de deux ans et demi, le petit garçon semble s’être volatilisé dans la nature sans laisser de trace. Immédiatement, un énorme élan de solidarité se met en place, des centaines de personnes venant de toute la France pour tenter de retrouver le garçonnet.

« Dans tout le pays, il y a des gens qui ont posé des jours de congé pour venir. Il y a des entreprises qui ont demandé à leurs salariés de poser des jours de congés pour pouvoir participer aux battues » précise un podcast BFMTV portant sur la disparition du petit Émile. Mais malheureusement, cet élan de solidarité va finalement devenir un véritable frein pour l’enquête et les battues citoyennes sont rapidement interrompues.

Un témoin raconte : « Rien n’est bien organisé. Les volontaires sont exclus, il y a un gendarme qui décide d’arrêter les battues puisque lui juge que c’est un peu trop la cacophonie. Dans les champs, les gens ne savent pas par où partir, ils ne connaissent pas la région. Donc forcément, ils partent un peu n’importe où dans la montagne, ils sont pas en rangs serrés comme les militaires ont l’usage de faire sur ce genre de battues et puis surtout, certaines personnes ont tendance à polluer la scène, c’est-à-dire qu’on retrouve des mégots, on retrouve des téléphones portables… Tous ces objets là doivent faire l’objet d’analyses mais il s’avère que ce sont des téléphones qui ont été perdus par des citoyens qui participaient ».

Une « erreur » fatale pour l’enquête ?

L’armée choisit donc de maintenir seule des recherches ciblées comme on l’apprend toujours via le podcast BFM TV. « Une source proche de l’enquête disait : ‘On a peut-être fait une erreur en envoyant autant de monde sur un tout petit périmètre sur un rayon de 2 km² dès le départ. Ca a peut-être mis des bâtons dans les roues des enquêteurs d’avoir autant de monde sur un petit périmètre et une scène qui a été polluée par les mégots de cigarettes, des téléphones portables perdus et des gens qui allaient dans tous les sens... » Erreur ou non, voilà une question qui restera à tout jamais sans réponse…

Written by
Ebene Media

Toute l'actualité en direct. Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux: Abonnez-vous à Youtube: cliquez ici -- Suivez-nous sur Facebook: cliquez ici -- Suivez-nous sur Twitter: cliquez ici -- Suivez-nous sur Tik Tok: cliquez ici

Leave a comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Articles

Yémen : l’armée israélienne frappe Hodeïda, les Houthis promettent de répondre

Au lendemain d’une attaque de drone sur Tel-Aviv, revendiquée par les Houthis,...

Énergie : ces pays européens pointés du doigt pour leurs achats de gaz russe

Deux ans et demi après le début du conflit ukrainien, plusieurs pays...

Ce hackeur s'est fait implanter des puces dans le corps pour pirater vos comptes

Il peut pirater vos smartphones du bout du doigt. Vous avez dit...

La CIJ juge «illégale» l’occupation des territoires palestiniens par Israël

La Cour internationale de justice a rendu ce 19 juillet un avis...