Home Actu L’Ukraine menacée de défaut de paiement d’ici le mois d’août, prévient The Economist
Actu

L’Ukraine menacée de défaut de paiement d’ici le mois d’août, prévient The Economist

L’Ukraine pourrait se retrouver en défaut de paiement d’ici le mois d’août si un accord n’est pas trouvé avec ses créanciers pour la restructuration de sa dette. Les bailleurs de fonds de Kiev sont sceptiques quant aux plans de relance à long terme du pays.

L’Ukraine pourrait se retrouver en défaut de paiement dès août faute d’accord avec ses créanciers sur la restructuration de la dette, rapporte The Economist qui doute fort que cela advienne.

«L’Ukraine dispose d’un mois pour éviter un défaut de paiement. Le Fonds monétaire international souhaite que le ministre ukrainien des Finances M. Martchenko négocie une dépréciation, mais un accord semble peu probable dans le temps imparti», indique le journal qui ajoute que cela «refléterait un manque de confiance troublant chez les investisseurs privés quant à l’engagement de l’Occident».

À la mi-juin, Bloomberg rapportait déjà que les autorités ukrainiennes n’étaient pas parvenues à un accord avec les créanciers lors du premier cycle de négociations pour restructurer sa dette de 20 milliards de dollars.

Plus de la moitié du budget annuel ukrainien passe dans la défense

The Economist souligne qu’un éventuel défaut de l’État serait un désastre pour le redressement du pays. Le financement de Kiev provient principalement de la fourniture d’armes et l’aide financière est bien loin de couvrir toutes les dépenses.

Le secteur privé qui prête à l’Ukraine craint lui qu’une telle restructuration de la dette ne soit une première tentative des alliés de Kiev de transférer «le fardeau financier de la guerre et le coût de la reconstruction des gouvernements vers le secteur privé».

Les créanciers sont également sceptiques quant aux plans de relance à long terme du pays passé le conflit. «Une grande partie du redressement de l’Ukraine – y compris la construction d’infrastructures de base, de bâtiments publics et la formation de la population pour reconstruire le pays – ne sera jamais rentable et devra donc être prise en charge par les alliés du pays», affirme le journal britannique.

Le Financial Times rapportait déjà en mars, citant Roksolana Pidlasa, présidente de la commission budgétaire de la Rada, que l’Ukraine avait alloué près de la moitié de son budget annuel de 87 milliards de dollars aux dépenses de défense, mais que ses recettes intérieures ne s’élevaient qu’à 46 milliards de dollars. Le déficit devrait encore se creuser en raison de la vague de mobilisation attendue, car des milliards seront nécessaires pour payer, former et équiper les conscrits.

En novembre dernier, Volodymyr Zelensky a signé un projet de loi sur le budget de l’État ukrainien pour 2024 accusant un déficit de 43 milliards de dollars.

#LUkraine #menacée #défaut #paiement #dici #mois #daoût #prévient #Economist #francais.rt.com

Written by
Ebene Media

Toute l'actualité en direct. Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux: Abonnez-vous à Youtube: cliquez ici -- Suivez-nous sur Facebook: cliquez ici -- Suivez-nous sur Twitter: cliquez ici -- Suivez-nous sur Tik Tok: cliquez ici

Leave a comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Articles

Yémen : l’armée israélienne frappe Hodeïda, les Houthis promettent de répondre

Au lendemain d’une attaque de drone sur Tel-Aviv, revendiquée par les Houthis,...

Énergie : ces pays européens pointés du doigt pour leurs achats de gaz russe

Deux ans et demi après le début du conflit ukrainien, plusieurs pays...

Ce hackeur s'est fait implanter des puces dans le corps pour pirater vos comptes

Il peut pirater vos smartphones du bout du doigt. Vous avez dit...

La CIJ juge «illégale» l’occupation des territoires palestiniens par Israël

La Cour internationale de justice a rendu ce 19 juillet un avis...