Les Russes perdent tellement de chars qu’un régiment entier est chargé de récupérer les carcasses

0
42

Vous avez appelé la dépanneuse?

En novembre dernier, on vous a expliqué en détail sur korii comment les marines ukrainiens avaient réussi à traverser le Dniepr pour atteindre sa rive gauche, contrôlée par la Russie, et y installer une tête de pont près du village de Krynky. Depuis, la 35e brigade tient sa position et mène la vie dure aux troupes russes qui tentent de la déloger.

Cet effort, pour l’instant vain, est coûteux pour Moscou. De nombreux véhicules en font les frais, nous explique Forbes, et l’armée russe n’a pas eu d’autre choix que de transformer un régiment entier de chars de combat en… dépanneuses.

«Le 17e régiment de chars de la 70e division d’infanterie motorisée essaie depuis deux semaines d’évacuer les véhicules blindés endommagés et inutilisables de la zone de combat active dans la région de Krynky», précise le Centre for Defence Strategies (CDS), un groupe de réflexion ukrainien spécialisé dans les questions de sécurité et de défense.

Lire aussi :  Nouvelles fusillades à la frontière entre l'Arménie et l'Azerbaïdjan, les négociations à Bruxelles menacent

«Cet effort d’évacuation implique à la fois des unités régulières de réparation et d’évacuation ainsi que le 2e bataillon de chars du régiment», détaille encore le CDS. Les véhicules de récupération habituels (équipés de grues et de treuils) seraient donc ici secondés par des chars de combat. Techniquement, ce n’est pas idiot, ces derniers pouvant tout à fait tracter des véhicules endommagés avec, en plus, l’avantage de pouvoir riposter en cas d’attaque.

Recyclage des déchets

Le fait qu’un bataillon entier de chars soit dédié à cette tâche est en revanche plus surprenant et témoigne de l’intensité des pertes russes au cours des contre-attaques dans la région de Krynky. En trois mois, la Russie aurait perdu au moins 163 véhicules en tous genres. En face, l’Ukraine n’en aurait perdu que 33 sur la même période.

Si l’armée de Moscou fait le choix de sacrifier un régiment de chars pour récupérer les carcasses, c’est qu’elle y a tout intérêt: un véhicule immobilisé n’est pas forcément perdu, un blindé détruit peut encore fournir de nombreuses pièces détachées et les réparations sont indispensables aux belligérants dans un conflit long et coûteux.

Lire aussi :  Les États-Unis disent que la Russie veut fabriquer des preuves sur les décès en prison

Au lieu de laisser leurs véhicules rouiller dans la neige et la boue ukrainienne, le régiment tente donc de les tracter loin de la ligne de front pour qu’ils soient remis en état. Ce n’est pas la panacée, mais ce recyclage pourrait permettre d’atténuer les lourdes pertes qui s’accumulent pour l’armée de Vladimir Poutine.

#Les #Russes #perdent #tellement #chars #quun #régiment #entier #est #chargé #récupérer #les #carcasses #korii.slate.fr

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here