Les notes de l’OM face au Milan

0
20
Les notes de l’OM face au Milan

Si l’histoire retiendra la tête victorieuse de Basile Boli, il ne faudra pas oublier les prestations XXL d’Abedi Pelé, Jean-Jacques Eydelie et surtout du minot Fabien Barthez. L’avenir leur appartient.
À ce rythme-là, Pascal Olmeta n’est pas le seul international tricolore qui va sauter au profit du divin chevelu. Bernard Lama a du souci à se faire en vue du Mondial 1994. Si l’OM est sur le toit de l’Europe, c’est grâce à Guy Roux. Le Bourguignon a façonné le roc marseillais qui, blessé, est resté sur la pelouse avant d’aller inscrire le but vainqueur. Car quand Basile souffre, il Auxerre les dents. Les Visiteurs cartonnent dans les salles obscures avec leur voyage dans le temps. Marcel, lui, est déjà dans le futur. À Marseille, pas besoin du premier téléphone sans fil lancé par France Telecom. La liaison, c’est le Guadeloupéen qui l’assure. Attention toutefois à l’autonomie limitée de la batterie. Remplacé par Jean-Philippe Durand (62e), connecté aussi. Quand il a vu son ami Papin entrer sur la pelouse, il a opté pour une cohabitation façon Mitterrand-Balladur dans le couloir gauche. Et il a gagné. Bon signe pour le PS dans deux ans. Alors que son nom circule dans de drôles d’accusations depuis hier, il a été l’un des tauliers de l’OM, qui aurait sûrement pris une valise sans lui. À part venir soulever le trophée pour rester dans l’éternité, il n’a pas franchement fait grand-chose. Tout juste là pour briller devant les caméras, comme Nicolas Sarkozy, le jeune maire de Neuilly-sur-Seine le 13 mai dernier, après une prise d’otage dans une école. Ce n’est pas comme ça qu’on rentre dans l’histoire d’un pays, messieurs. Si Axelle Red cartonne avec son tube qui vante « les gestes en douceur », ce n’est pas trop la came de Franck, qui était à Munich pour la castagne et les saucisses de 35 m. Et qui va pouvoir s’abreuver de bière toute la soirée. Ce n’est pas le Ghanéen qui est l’homonyme du Brésilien, mais bien l’inverse. Quand le Ballon d’Or ne sera plus réservé aux Européens, il faudra le surveiller de près. Il va moins vite que la toute dernière invention tricolore : le TGV. Mais lui est toujours à l’heure, surtout pour les grands rendez-vous. Remplacé par Jean-Christophe Thomas (79e), qu’on ne risque pas d’oublier. Il a tellement bien remplacé Jean-Pierre Papin à l’OM qu’il a joué cette finale comme « Jipépé » l’a fait : à côté de ses pompes.

Lire aussi :  Marseille vs Angers Preview & Prediction | 2022-23 French Ligue 1 - The Stats Zone