Home Actu Le gros mensonge de la Russie sur son bombardement d'un hôpital ukrainien pour enfants
Actu

Le gros mensonge de la Russie sur son bombardement d'un hôpital ukrainien pour enfants

Des contrevérités relayées en ligne par des centaines de comptes prorusses.

Lundi 8 août, plusieurs dizaines de missiles russes se sont abattus sur différentes villes ukrainiennes, dont la capitale Kiev. En pleine journée, un missile de croisière air-sol russe Kh-101 a même frappé Okhmatdit, le plus grand hôpital ukrainien pour enfants situé à Kiev, tuant au moins vingt-sept personnes dont plusieurs enfants (au moins quarante-et-une personnes sont mortes sur l’ensemble des attaques).

Alors que ce crime de guerre a choqué le monde entier, la Russie a aussitôt nié sa responsabilité, en affirmant que le bâtiment médical avait été détruit par la défense antiaérienne ukrainienne, raconte le média en ligne américain Business Insider.

«Les déclarations des représentants du régime de Kiev concernant une frappe de missile prétendument intentionnelle de la Russie sur des cibles civiles sont absolument fausses, a affirmé le ministère russe de la Défense dans un communiqué publié sur le réseau Telegram. De nombreuses photos et vidéos publiées à Kiev confirment clairement la destruction due à la chute d’un missile de défense aérienne ukrainien lancé depuis un système de missile antiaérien dans la ville.» Un gros mensonge qui ne résiste pas à l’examen des données disponibles émanant de renseignement d’origine sources ouvertes (Osint).

«Des analystes [Osint] ont estimé qu’il ne s’agissait pas d’un missile de défense aérienne ni d’un missile russe endommagé qui aurait dévié de sa trajectoire, décrypte Business Insider. Il n’y a eu aucun dommage notable causé au missile russe ni aucune indication d’un problème rencontré par le missile ou d’un signal de détresse.»

«La Russie fait du gaslighting»

Fabian Hoffman, chercheur et doctorant à l’Oslo Nuclear Project de l’université d’Oslo, a déterminé à partir de photos et vidéos partagées sur les réseaux sociaux que «le missile semblait entièrement intact, sans dommage visible sur le fuselage», estime-t-il dans un tweet publié le 8 juillet. Selon lui, «le flux d’échappement sortant du moteur semble également normal. Le missile s’approche en mode attaque par le haut avec un angle relativement raide. Le vol semble totalement contrôlé.»

Selon Fabian Hoffman, qui a déroulé ses explications sur X (anciennement Twitter), il ne s’agissait pas non plus d’un missile sol-air ukrainien: le «turboréacteur à double flux visible», les «longues ailes dans la section médiane» et le «nez émoussé» sont caractéristiques d’un missile de croisière et non pas d’un missile antimissile (ou intercepteur).

Conclusion: «le ministère russe de la Défense fait du gaslighting», accuse Dara Massicot, analyste et chercheuse au sein de la Fondation Carnegie pour la paix internationale, un groupe de réflexion américain. Le gaslighting est une forme de manipulation mentale visant à faire douter son interlocuteur de ce qu’il sait déjà. «Non, ce n’est pas la “défense aérienne ukrainienne” qui a provoqué le bombardement d’un hôpital pour enfants, poursuit-elle. Il a été touché par un missile russe intact, en plein jour.»

Cette tactique de gaslighting, comme d’autres méthodes de guerre informationnelle héritées du KGB, est mise en œuvre par la Russie depuis des années, notamment en Tchétchénie, en Syrie et en Ukraine. Il ne reste ensuite qu’à l’armée de comptes prorusses présents sur X de relayer la fausse information. Et la graine du doute est semée, faisant oublier le principal: l’armée de Vladimir Poutine bombarde impunément des hôpitaux où sont soignés des enfants.

#gros #mensonge #Russie #sur #son #bombardement #d039un #hôpital #ukrainien #pour #enfants #korii.slate.fr

Written by
Ebene Media

Toute l'actualité en direct. Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux: Abonnez-vous à Youtube: cliquez ici -- Suivez-nous sur Facebook: cliquez ici -- Suivez-nous sur Twitter: cliquez ici -- Suivez-nous sur Tik Tok: cliquez ici

Leave a comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Articles

Yémen : l’armée israélienne frappe Hodeïda, les Houthis promettent de répondre

Au lendemain d’une attaque de drone sur Tel-Aviv, revendiquée par les Houthis,...

Énergie : ces pays européens pointés du doigt pour leurs achats de gaz russe

Deux ans et demi après le début du conflit ukrainien, plusieurs pays...

Ce hackeur s'est fait implanter des puces dans le corps pour pirater vos comptes

Il peut pirater vos smartphones du bout du doigt. Vous avez dit...

La CIJ juge «illégale» l’occupation des territoires palestiniens par Israël

La Cour internationale de justice a rendu ce 19 juillet un avis...