Le domaine de Douchy, le refuge sacré d’Alain Delon

0
40
Le domaine de Douchy, le refuge sacré d’Alain Delon

Dans le Loiret, sur la commune de Douchy-Montcorbon, Alain Delon possède un domaine de 120 hectares depuis 1971. C’est dans ces murs où rien ne filtre, que l’acteur vit désormais presque retranché et accablé par les tensions qui agitent son clan. Une maison cachée au cÅ“ur de la forêt du Val de Loire. Derrière les hauts murs qui protègent le domaine de 120 hectares, la maison de campagne d’Alain Delon est bien gardée. Située sur la commune de Douchy-Montcorbon dans le Loiret, cette demeure, aux allures de havre de paix, est la propriété de la star depuis 1971. Son fils cadet, Alain-Fabien, s’y est aussi installé, précise Anthony, qui, lui, s’y rend deux fois par semaine.  Loin des divisions qui agitent son clan, c’est dans la chapelle de la bâtisse qu’Alain Delon a indiqué vouloir reposer éternellement. « Mon frère et moi, nous voulons que la volonté de (notre) père soit respectée. Mon père a construit cette maison avec Mireille (Darc) il y a 40 ans. Douchy, c’est chez lui. Il veut finir ses jours à Douchy » a expliqué son fils Anthony Delon dans un entretien accordé à Paris Match ce 3 janvier, en pleine bataille judiciaire avec sa soeur Anouchka. En 2018, Alain Delon avait ouvert pour la première fois les grilles de ce mystérieux domaine de la Brûlerie à des journalistes de Paris Match. Lors de cette visite hors du commun, l’acteur avait présenté avec nostalgie son petit bout de paradis. « C’est là que les enfants ont joué et ont grandi. Maintenant, plus personne ne vient. », avait-il raconté dans la salle de jeu de la maison équipée de flippers, tables de poker et autres machines à sous en sommeil depuis longtemps. Dans le reste de la bâtisse, les pièces sont riches en histoire et en bazar : un bureau exigu, encombré, des piles de livres, un dédale de couloirs aux murs recouverts de photos et une salle de projection dont on imagine les bobines d’une filmographie hallucinante défiler, écrivait-on dans nos colonnes. Alain Delon montrait aussi avec fierté ce qui faisait son univers démesuré, de la piscine intérieure couverte jusqu’à la salle de sport du domaine. Mais rares sont ceux qui ont pu profiter de ce refuge secret où presque rien ne filtre. D’abord, quelques d’animaux. Plus de cinquante chiens ont accompagné Alain Delon dans sa vie. Tous ont vécu à Douchy. Depuis 1975, tous ses chiens sont enterrés dans le parc du domaine. Leurs noms sont gravés sur des pierres plates et leurs tombes sont regroupées par carrés. En 1971, c’est avec l’actrice Mireille Darc qu’Alain Delon inaugure cette maison. Elle y restera jusqu’en 1980 avant de plier bagage à la suite de sa séparation avec l’acteur. « Je ne voulais plus rester à Douchy. J’y étais en panique, je m’y sentais isolée, perdue, comme sur une île… », avait-elle confié à Paris Match la même année. Dans les années 90, Alain Delon fait venir dans le Loiret une nouvelle habitante : sa compagne de l’époque et ancienne top model, Rosalie Van Breemen. Suivra aussi l’installation des deux enfants de cette union, leur fille Anouchka et leur fils Alain-Fabien. Mais la Néerlandaise finit elle aussi par quitter le château de la Brûlerie après 7 années. En 2021, c’est enfin Hiromi Rollin, 66 ans, qui pose ses valises à Douchy. Celle que la star de 88 ans présente comme d’abord « sa compagne japonaise » y restera jusqu’en juillet 2023. Date à laquelle la dame de compagnie se fera expulser de la propriété par les enfants d’Alain Delon, accusée d’emprise sur la star.

Lire aussi :  F1. À quelle heure et sur quelle chaîne TV suivre le Grand Prix de Singapour en direct ?