Le cruel dilemme des soldats russes: cuire dans leurs chars ou s’exposer aux drones explosifs

0
62

Entre le ciel et l’enfer.

C’est une tactique née de l’expérience sur le terrain: dans les années 1980, les troupes soviétiques ont vite appris (à leurs dépens) que leurs véhicules blindés d’infanterie étaient fragiles et inflammables, notamment lorsqu’ils sautaient sur des mines.

Au lieu de rester à l’intérieur, les soldats ont pris l’habitude de se poser sur leurs chars, une place paradoxalement bien moins risquée. Mais la guerre en Ukraine a tout changé si l’on en croit cet article de Forbes.

Jusqu’à maintenant, il était en effet préférable de s’exposer aux balles et aux éclats d’obus, comme le faisaient les équipages des véhicules militaires soviétiques BMP depuis la guerre en Afghanistan, et ils n’étaient d’ailleurs pas les seuls. Au Vietnam déjà, les troupes américaines préféraient se hisser sur leurs M113 plutôt que de cuire à l’étouffée après avoir sauté sur une mine viêt-cong.

Ça ne vous aura pas échappé si vous lisez un peu Korii, les drones ont pris une place centrale dans les combats en Ukraine. Les engins kamikazes en vue subjective (FPV) sont venus contrarier l’habitude des troupes de se percher sur leurs véhicules en venant se faire exploser sur les soldats bien trop vulnérables.

Lire aussi :  Trois autres pays sont prêts à rejoindre les BRICS

«Choose your poison»

Une vidéo récente (attention, le contenu est graphique) d’une frappe d’un drone FPV ukrainien sur le véhicule d’une escouade d’infanterie le prouve de manière glaçante: les soldats russes doivent revoir leurs habitudes de transport, et vite. L’armée américaine a déjà fait le travail de son côté en mettant à jour son manuel de terrain.

«En montant sur les véhicules, au lieu d’être à l’intérieur, l’infanterie abandonne sa meilleure protection», peut-on désormais y lire. Il faut dire que les troupes américaines ont changé d’engins depuis le Vietnam et que leurs M2 Bradley sont bien plus résistants face aux mines que les véhicules blindés de transport de troupes BMP et BTR russes.

L’infanterie russe est coincée: soit les hommes voyagent à couvert et risquent de mourir brûlés, piégés dans leur véhicule, soit ils en sortent et rencontrent de trop près des drones explosifs. Peut-être une des raisons qui a poussé l’armée russe à tout bonnement laisser tomber les blindés pour lancer des assauts d’infanterie… à pied.

Lire aussi :  NFL : Amari Cooper représente un cas incertain | RDS

#cruel #dilemme #des #soldats #russes #cuire #dans #leurs #chars #sexposer #aux #drones #explosifs #korii.slate.fr

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here