L’ancien batteur de Scorpions, James Kottak, est mort à 61 ans

0
22
L'ancien batteur de Scorpions, James Kottak, est mort à 61 ans

Le batteur James Kottak, le 26 juillet 2013 à Beirouth au Liban – JOSEPH EID / AFP L’ex-batteur du groupe de hard rock allemand Scorpions, James Kottak, est mort ce mardi 9 janvier au matin à Louisville, dans le Kentucky, a d’abord annoncé sa fille Tobi au média américain TMZ, avant que le groupe ne confirme l’information sur son compte Instagram. Le groupe a ajouté: “James était un être humain merveilleux, un grand musicien et un père de famille aimant… Il était notre ‘frère d’une autre mère’ et nous manquera beaucoup” Les circonstances de la mort du batteur de 61 ans ne sont pas l’instant pas connu. James Kottak avait rejoint Scorpions en 1996, alors que le groupe était déjà mondialement connu, et avait été remplacé par Mikkey Dee en 2016 en raison de problèmes d’alcool. Avant son passage au sein de Scorpions, l’Américain avait également été le batteur de Kingdom Come ou encore Warrant. En 2014, il avait fait parler de lui en étant condamné à un mois de prison pour “insulte à l’islam” à la suite d’insultes à l’adresse de passagers pakistanais à l’éaroport de Dubaï. Attal à Matignon, “une chance” ou le risque de “faire de l’ombre” à Macron? Un choix à double tranchant

Lire aussi :  Une potentielle pénurie de Diesel à prévoir cet hiver ?