Home Actu La génération Z estime qu'elle a le droit de frauder tant l'économie est injuste avec elle
Actu

La génération Z estime qu'elle a le droit de frauder tant l'économie est injuste avec elle

«Être honnête? Dans cette économie?»

Encore un coup du wokisme? Selon l’entreprise Sift, spécialisée dans la détection des fraudes, 42% des membres de la génération Z (ou zoomers, les personnes nées entre 1997 et 2012) ont déjà fraudé sur internet et un tiers connaît quelqu’un qui a déjà magouillé en ligne, explique un article du média en ligne Quartz.

En comparaison, 22% des millennials nés entre 1980 et 1997 reconnaissent des malversations et à peine 10% des si décriés boomers nés entre 1943 et 1960. Kris Nagel, le patron de Sift, analyse les ressorts de ce comportement dans une tribune pour le magazine américain Fortune.

«73% des zoomers estiment que le contexte économique actuel complique l’épargne, rappelle Kris Nagel. Ils sont confrontés à l’augmentation des coûts du logement, l’endettement pour les études et la hausse des prix des produits du quotidien comme les courses, alors que les salaires stagnent pour les travailleurs de tous les niveaux de revenus. Ces facteurs se cumulent pour former une situation financièrement stressante au quotidien.»

L’optimisation fiscale pour tous

Pour cette raison, la majorité des zoomers cherchent à économiser de l’argent légalement, grâce à des bons de réduction, des produits moins chers (ils se tamponnent de posséder «de la marque»), des achats d’occasion –42% ont acheté au moins un objet d’occasion au cours de l’année écoulée– et privilégient les services sur abonnement aux achats coûteux (comme les voitures), quitte à mutualiser leurs comptes de plateformes de streaming.

Mais d’autres vont plus loin et considèrent que la fin justifie les moyens et que certaines formes de fraudes sont en quelques sorte un «crime sans victime». Ils sont encouragés par certains influenceurs qui expliquent ouvertement comment frauder en piratant des comptes, en refusant de payer certaines charges ou en utilisant des moyens de paiement volés.

Pour répondre à ces nouveaux comportements, Kris Nagel esquisse quelques pistes: «Offrir des remises et des options de paiement flexibles […] afin que les consommateurs puissent simultanément économiser et faire des folies. […] Promouvoir la flexibilité grâce à des offres telles que des abonnements mensuels à faible coût. Proposer des politiques de remboursement claires pour minimiser la fraude [associée].» Encadrer les loyers et augmenter les salaires pourraient aussi être une solution, non?

#génération #estime #qu039elle #droit #frauder #tant #l039économie #est #injuste #avec #elle #korii.slate.fr

Written by
Ebene Media

Toute l'actualité en direct. Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux: Abonnez-vous à Youtube: cliquez ici -- Suivez-nous sur Facebook: cliquez ici -- Suivez-nous sur Twitter: cliquez ici -- Suivez-nous sur Tik Tok: cliquez ici

Leave a comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Articles

Énergie : ces pays européens pointés du doigt pour leurs achats de gaz russe

Deux ans et demi après le début du conflit ukrainien, plusieurs pays...

Ce hackeur s'est fait implanter des puces dans le corps pour pirater vos comptes

Il peut pirater vos smartphones du bout du doigt. Vous avez dit...

La CIJ juge «illégale» l’occupation des territoires palestiniens par Israël

La Cour internationale de justice a rendu ce 19 juillet un avis...

EN DIRECT : Conseil de sécurité de l’ONU

Aujourd’hui, le 19 juillet, le Conseil de sécurité se réunit au siège...