Jeune Afrique – Premier site d’actualité sur l’Afrique

0
22
Jeune Afrique – Premier site d'actualité sur l'Afrique

L’ancien archevêque de Lomé, opposant à Faure Essozimna Gnassingbé qui s’était exilé en Suède après la présidentielle de 2020, est décédé ce mardi 9 janvier à l’âge de 93 ans.

Monseigneur Philippe Fanoko Kpodzro, lors d’une conférence de presse au Togo, le 14 février 2018. © Magloire-Angelo Tounou-Akué

Publié le 9 janvier 2024

Lecture : 1 minute.
Il est finalement mort sans vivre l’alternance qu’il souhaitait si ardemment au Togo. Monseigneur Philippe Fanoko Kpodzro, 93 ans – dont 40 en tant qu’évêque – est mort ce mardi 9 janvier en Suède, où il était exilé depuis trois ans. Cette figure de l’Église catholique togolaise avait pris fait et cause pour l’opposition à Faure Essozimna Gnassingbé depuis sa retraite, en 2007.
L’opposant à Faure Essozimna Gnassingbé, qui continue à se proclamer vainqueur de la présidentielle de 2020, espère revenir à Lomé malgré les lourdes charges judiciaires qui pèsent contre lui.

Les premières régionales et les législatives se tiendront d’ici la fin de mars 2024. Un double scrutin basé sur un fichier électoral dont l’opposition ne veut pas entendre parler.

Lire aussi :  EN DIRECT - Séismes au Japon : de "nombreuses victimes" et d'importants dégâts à déplorer, l'alerte tsunami levée

Confronté à la menace venue du Burkina Faso, le président togolais tente de verrouiller sa frontière nord. Avec pour le moment un succès relatif, en dépit des pertes récemment annoncées, et dans la plus grande discrétion.