FA Cup : Liverpool domine Arsenal et se qualifie pour les 16es de finale

0
23
FA Cup : Liverpool domine Arsenal et se qualifie pour les 16es de finale

Choc de football outre-Manche ce dimanche soir à l’Emirates pour le troisième tour de la FA Cup : Liverpool, leader de Premier League, se déplaçait sur la pelouse de son dauphin, Arsenal. Les Gunners, dans une situation compliquée en championnat avec trois matches sans victoire, devaient se relancer face à des Reds, bien en forme mais privés de Mohamed Salah et Wataru Endo, partis en Côte d’Ivoire et au Qatar pour leurs compétitions continentales respectives. Le portier londonien Aaron Ramsdale trouvait Reiss Nelson dès la troisième minute de jeu, mais l’ailier anglais ratait le cadre d’Alisson Becker (3e). Le portier brésilien était ensuite battu par la frappe de Martin Odegaard, mais le Norvégien était mis en échec par sa barre transversale (12e). A son tour, Trent Alexander-Arnold faisait trembler le bois horizontal de Ramsdale sur une frappe puissante en angle fermé avant la pause (45e). Un premier acte animé mais sans but. Au retour des vestiaires, locaux et visiteurs continuaient d’enchaîner les phases offensives et défensives, le ballon allant d’un camp à l’autre au fil du second acte. Souvent trouvé dans la zone de vérité des hommes de Klopp, Saka manquait de précision dans ses tentatives, avec un tir bloqué par un défenseur adverse (50e) ou une reprise bien au-dessus (59e). De leur côté, les Reds étaient également dangereux, mais ni Nuñez (54e), ni Diaz (78e), ni Jota (79e) n’arrivaient à régler la mire. Mais il fallait attendre la 81e minute pour voir Trent Alexander-Arnold débloquer la situation sur coup de pied arrêté : le latéral droit anglais envoyait un coup franc proche du poteau de corner dans les buts de Ramsdale, trompé par l’intervention ratée de Jakub Kiwior de la tête (1-0, 81e). Malgré quelques opportunité des Londoniens, c’est le Colombien Diaz qui scellait le sort de la rencontre d’une frappe puissante au premier poteau (2-0, 90+4e). Dominé mais vainqueur, Liverpool poursuit son embellie de résultats.

Lire aussi :  Pour Martin Terrier, de retour avec Rennes, l'histoire aurait pu être belle