Erik ten Hag (Manchester United) lance un avertissement aux éventuels futurs repreneurs

0
22
Erik ten Hag (Manchester United) lance un avertissement aux éventuels futurs repreneurs

« Il faut faire les bons choix, on peut avoir de l’argent mais il faut le dépenser de façon intelligente et il faut une stratégie derrière tout ça, sinon, l’argent n’apportera rien », a déclaré Erik ten Hag. Si l’entraîneur de Manchester United n’a pas cité Chelsea, l’allusion aux plus de 600 millions d’euros investis en transferts depuis l’arrivée de l’homme d’affaires américain Todd Boehly et du fonds d’investissement Clearlake Capital à la tête du club, il y a plus d’un an, est transparente. Les Blues sont d’ailleurs les adversaires des Red Devils ce jeudi en match en retard de la 32e journée de Premier League. À cette politique de recrutement désordonnée se sont ajoutés les limogeages de Thomas Tuchel puis de son remplaçant Graham Potter en cours de saison, aboutissant à l’une des pires saisons en Premier League du club. Chelsea est actuellement 12e, alors que son pire classement, en 1993-1994, était 14e et il ne compte que 43 points, déjà hors de portée de son pire total pour une saison à 38 journées, qui était de 50. Ce constat vaut aussi, dans une moindre mesure, pour l’histoire récente de Manchester United, qui n’a plus été champion depuis 2013 malgré des dépenses aussi inconsidérées en transferts. Erik ten Hag a d’ailleurs souligné la difficulté pour les équipes à se stabiliser dans la plus haute partie du tableau : « En ce moment, il y a une concentration de bons joueurs, des meilleurs entraîneurs et aussi de l’argent, tout est ici en Angleterre. Cela donne une superbe compétition mais aussi une compétition exacerbée et difficile. » Malgré une victoire en Coupe de la Ligue, une finale de Coupe d’Angleterre à disputer le 3 juin contre Manchester City et une qualification en Ligue des champions qui n’est plus qu’à un point, avec deux matches à jouer à domicile, contre Chelsea puis Fulham, le technicien ne veut surtout pas s’emballer. « Nous devrons évaluer tout ça après la saison, en tirer les bonnes conclusions pour l’avenir. C’est définitivement ce qu’on fera après cette saison. » Alors que le processus lancé en novembre dernier pour tenter de vendre le club s’éternise, le Néerlandais attend désormais de connaître le projet qui sera mis en place.

Lire aussi :  Bernard Pivot "malade" et "handicapé" : il se décrit comme ayant un cerveau "maléfique"