Home Actu Emmanuel Macron fermement snobé par une animatrice-star : pourquoi elle a refusé de l’interviewer
Actu

Emmanuel Macron fermement snobé par une animatrice-star : pourquoi elle a refusé de l’interviewer

Durant la campagne pour les élections européennes, le Président de la République française a tenté d’être interviewé sur une chaîne nationale. Alors que ses équipes lui demandaient de rester en retrait pendant ce moment politique, Emmanuel Macron aurait même appelé la présentatrice en question.

Emmanuel Macron fermement snobé par une animatrice-star : pourquoi elle a refusé de l’interviewer


Durant la campagne sous haute tension des législatives, le camp présidentiel a invité Emmanuel Macron à se faire discret
Le Président de la République française Emmanuel Macron inaugure le prolongement de la ligne de métro 14, entre Saint-Denis Pleyel et l'aéroport d'Orly


Toutefois, le chef de l'État a souhaité s'adresser aux Français : d'abord lors d'une conférence de presse, le 12 juin 2024, puis dans une intervention télévisée.
Le président de la République, Emmanuel Macron reçoit Jens Stoltenberg, secrétaire général de l'Otan, pour un entretien au palais de l'Élysée à Paris, le 24 juin 2024


D'abord, les équipes de l'Élysée pensent faire intervenir le Président lors d'un JT, avant d'envisager une interview plus intimiste.
Le Président français Emmanuel Macron reçoit Viktor Orban, Premier ministre de la Hongrie, pour un entretien au palais de l'Elysée à Paris, le 26 juin 2024


C'est alors que les conseillers du Président pensent à Faustine Bollaert : ils l'appellent mais celle-ci refuse une première fois leur proposition.
Faustine Bollaert lors de l'enregistrement de l'émission "La boîte à secrets N°17" diffusée le 19 janvier 2024 sur France 3


Selon le témoignage d'un cadre de France Télévision, l'idée consistait en "une grande interview en tête-à-tête" pour que le président puisse expliquer sa décision.
Le président de la République Emmanuel Macron vote pour le premier tour des législatives à la salle des Quatre Saisons au Touquet, France, le 30 juin 2024

Voir les 14 photos

La suite après la publicité

La campagne précipitée pour les élections législatives n’a pas été simple pour le camp présidentiel. Et nombreux étaient ceux qui invitaient le chef de l’État à se faire discret. Après avoir annoncé la dissolution de l’Assemblée Nationale le dimanche 9 juin suite aux résultats des élections européennes, Emmanuel Macron a pourtant essayé d’agir comme il l’entendait. Le président avait ainsi donné une conférence de presse, le mercredi 12 juin. Mais ce dernier ne comptait pas s’arrêter là et envisageait de prendre la parole en direct à la télévision. Son but : fédérer et convaincre.

Selon les informations dévoilées par Le Parisien, l’Élysée est d’abord entré en contact avec les rédactions de TF1 et de France 2 pour convenir d’une apparition d’Emmanuel Macron pendant un JT de 20h, le dimanche 23 juin. Puis les équipes du Président se sont rétractées et ont envisagé une option plus surprenante : faire intervenir l’époux de Brigitte face à Faustine Bollaert. L’animatrice présente Ça commence aujourd’hui sur France 2, au cours de laquelle des Français évoquent leurs expériences personnelles. Un proche de l’Élysée l’a confirmé dans les colonnes du Parisien : « C’était une idée parmi de nombreuses autres« . Le 21 juin, un conseiller présidentiel a donc passé un appel directement à Faustine Bollaert afin de lui proposer d’interviewer Emmanuel Macron.

Faustine Bollaert à l'enregistrement de l'émission "Vivement dimanche" au Studio Gabriel à Paris, présentée par Michel Drucker et diffusée le 12 mai sur France 3
© BestImage, Guillaume Gaffiot/Bestimage

Selon un cadre de France Télévision, le concept de l’équipe du président consistait en un programme spécialement inventé pour l’occasion : « Il ne s’agissait pas d’un numéro spécial de Ça commence aujourd’hui, mais d’une grande interview en tête-à-tête, histoire de fendre l’armure« . Un témoignage corroboré par un proche d’Emmanuel Macron qui explique : « Il voulait revenir sur la dissolution, sur ce que ça a pu impliquer pour lui en tant que président de la République« .

Une idée qui n’a pas convaincu la présentatrice de France 2. Cette dernière a refusé l’offre du conseiller. Avant de recevoir un appel venant directement du président. Cherchant à convaincre la présentatrice, celui-ci l’invite à réfléchir quelques heures. Après avoir prévenu sa hiérarchie, Faustine Bollart prend sa décision : ça sera non. Ainsi que le justifie le cadre de France Télé : « Elle trouvait que ce type d’interview dans ce contexte était malvenu« . Il ajoute : « Elle avait aussi peur que ce ne soit pas bien compris par ses téléspectateurs.« 

Written by
Ebene Media

Toute l'actualité en direct. Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux: Abonnez-vous à Youtube: cliquez ici -- Suivez-nous sur Facebook: cliquez ici -- Suivez-nous sur Twitter: cliquez ici -- Suivez-nous sur Tik Tok: cliquez ici

Leave a comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Articles

Énergie : ces pays européens pointés du doigt pour leurs achats de gaz russe

Deux ans et demi après le début du conflit ukrainien, plusieurs pays...

Ce hackeur s'est fait implanter des puces dans le corps pour pirater vos comptes

Il peut pirater vos smartphones du bout du doigt. Vous avez dit...

La CIJ juge «illégale» l’occupation des territoires palestiniens par Israël

La Cour internationale de justice a rendu ce 19 juillet un avis...

EN DIRECT : Conseil de sécurité de l’ONU

Aujourd’hui, le 19 juillet, le Conseil de sécurité se réunit au siège...