DIRECT. Remaniement: après son rendez-vous avec Macron, Borne dans l’expectative

0
19
DIRECT. Remaniement: après son rendez-vous avec Macron, Borne dans l'expectative

Gabriel Attal pourrait être nommé à Matignon dans les prochaines heures. Mais en attendant, il s’affiche toujours comme ministre de l’Éducation nationale. La députée européenne Fabienne Keller a partagé sur X (anciennement Twitter) des photos d’un rendez-vous avec Gabriel Attal sur la réussite scolaire dans les quartiers prioritaires ce lundi matin. Après un rendez-vous avec Emmanuel Macron dont rien n’a fuité, plusieurs indices laissent présager un départ d’Élisabeth Borne. Une réunion hebdomadaire a lieu d’habitude entre ses collaborateurs en charge du Parlement et des collaborateurs de députés le lundi. Elle a été cette fois-ci annulée. Autre signal faible: la Première ministre n’assiste pas à la cérémonie des voeux en cours à l’Élysée devant les membres du Conseil constitutionnel, contrairement à la tradition. Après un rendez-vous pendant près d’une heure avec sa Première ministre, Emmanuel Macron présente ses vÅ“ux au Conseil constitutionnel puis aux autorités religieuses, à huis clos depuis l’Élysée. La tradition veut que la Première ministre assiste à cette cérémonie. Elle est pourtant rentrée à Matignon, accréditant l’hypothèse d’une éventuelle démission. Après un rendez-vous près d’une heure, la Première ministre a quitté l’Élysée. A-t-elle présenté sa démission ? Pour l’instant, le contenu des échanges n’a pas fuité alors qu’un remaniement est imminent. Son potentiel successeur Sébastien Lecornu et ministre des Armées est, lui, actuellement à l’Hôtel des Invalides pour présenter ses vÅ“ux aux Armées. La Première ministre est descendue seule de son véhicule, un dossier sous le bras. Direction un nouveau rendez-vous avec le chef de l’État, au lendemain d’une rencontre sur “des dossiers importants”. Un remaniement est attendu avant 16 heures, moment où Emmanuel Macron doit se rendre au Conseil constitutionnel pour présenter ses vÅ“ux. L’eurodéputé Raphaël Glucksmann a fait mine de mettre fin au suspens ce lundi sur France 2 en prétendant détenir “un scoop”. “Je connais le nom du Premier ministre: Emmanuel Macron”, s’est amusé celui qui devrait à nouveau représenter les socialistes lors des élections européennes en juin prochain. “Vous pouvez changer l’équipe”, mais “la politique ne va pas changer”, a jugé sur le même ton Mathilde Panot sur BFMTV ce dimanche. Le nom de l’actuel ministre des Armées Sébastien Lecornu tient la corde. Cet ancien proche de Nicolas Sarkozy a pour lui l’avantage de pouvoir négocier avec les députés LR, acteurs clefs à l’Assemblée nationale en l’absence de majorité absolue. Seconde hypothèse: Julien Denormandie. L’ancien ministre de l’Agriculture qui se serait bien vu à Matignon lors du précédent quinquennat a officiellement quitté la politique en mai 2022 pour se consacrer à sa famille. Le nom de l’ex-président de l’Assemblée nationale Richard Ferrand a été un temps évoqué. Battu aux dernières législatives, le Breton qui resté très proche d’Emmanuel Macron a fermé la porte à cette option sur BFMTV. Élisabeth Borne, dont le départ semble probable, a été reçue par Emmanuel Macron dimanche soir pour évoquer “des dossiers importants”. De nouveaux visages pourraient faire leur entrée au gouvernement. La tentation d’un casting resserré fait son grand retour. Bienvenue dans ce live pour suivre le remaniement du gouvernement d’Élisabeth Borne. Emmanuel Macron cherche à se relancer après l’adoption de la loi immigration qui a fracturé profondément son camp fin décembre. Le président est aussi à la recherche d’un “nouveau cap” comme il l’a expliqué lors de ses vÅ“ux aux Français, avec une année marquée notamment par les Jeux olympiques.

Lire aussi :  L'engouement justifié autour de Pedro Acosta