Home Actu Contre les drones, la Russie pourrait employer une tactique de la Seconde Guerre mondiale
Actu

Contre les drones, la Russie pourrait employer une tactique de la Seconde Guerre mondiale

De gigantesques dirigeables vont-ils envahir le ciel russe?

Polina Albek est la directrice générale de l’entreprise russe First Airship JSC, spécialisée dans le domaine de l’aérospatiale. Lors d’une conférence dédiée à la lutte antidrone et donnée à Saint-Pétersbourg au début du mois de juillet, elle a évoqué un projet un peu spécial sur lequel planche ses équipes: un système de défense «barrière» qui permettrait à l’armée russe de se protéger contre les drones ukrainiens, récapitule le média en ligne américain Business Insider, en citant un article de l’agence de presse d’État russe RIA Novosti.

Basé sur un mur de dirigeables gonflables, appelés «ballons de barrage» et conçus pour s’élever jusqu’à 300 mètres en déployant un immense filet qui bloquerait les drones, ce système serait déjà bien avancé. Des commandes auraient été passées à la suite de tests concluants. D’après Polina Albek, ces ballons de barrage pourront aussi être équipés de canons tirant des filets directement sur les drones ennemis.

Une telle technique a déjà été utilisée lors de la Première et de la Seconde Guerre mondiale, a également rappelé Polina Albek. En septembre 1941, d’après le Musée impérial de la guerre de Londres (Imperial War Museum London), le Royaume-Uni disposait de 2.748 ballons de barrage, qui ont été cruciaux pour protéger les troupes lors du débarquement allié du 6 juin 1944 sur les côtes de Normandie.

Un convoi de péniches de débarquement traverse la Manche vers les plages du débarquement de Normandie, le 6 juin 1944. Chacun de ces navires remorque un ballon de barrage pour se protéger contre les avions allemands volant à basse altitude. | Garde côtière des États-Unis / domaine public via Wikimedia Commons

En créant un espace de protection autour des soldats alliés, les dirigeables ont obligé les avions allemands à voler à plus haute altitude, en compliquant leurs frappes et en les exposant aux tirs antiaériens. Les câbles reliant les ballons au sol étaient également très dangereux pour les pilotes. Et ce qui marche pour les avions marche également pour les drones.

Protégés par des ballons de barrage qui les survolent, des navires débarquent des marchandises sur Omaha Beach (Calvados) à marée basse au début de l’invasion alliée qui a suivi le débarquement de Normandie, à la mi-juin 1944. | Garde côtière des États-Unis / Archives nationales des États-Unis / domaine public via Wikimedia Commons

Filets de sécurité

En multipliant les attaques de drones longue portée en Crimée occupée et sur le sol russe, l’Ukraine tente notamment de fragiliser les infrastructures énergétiques et les bases aériennes du Kremlin. Cette campagne soutenue pose de sérieux problèmes à l’armée de Vladimir Poutine. Les gigantesques ballons gonflables sont peut-être une des réponses possibles.

En dressant des murs de ballons autour de points sensibles tels que des raffineries ou des bases militaires, la Russie pourrait établir une première barrière contre des engins volants ukrainiens souvent rudimentaires mais très efficaces.

Les ballons de barrage ne sont pourtant pas une solution miracle. Les conditions météo peuvent rendre leur utilisation compliquée, comme ce fut le cas au Canada en 1942 quand des vents violents détachèrent certains dirigeables dont les câbles en métal ont court-circuité plusieurs lignes électriques. De tels barrages peuvent aussi pénaliser l’aviation russe ainsi que les propres drones de l’armée du Kremlin.

#Contre #les #drones #Russie #pourrait #employer #une #tactique #Seconde #Guerre #mondiale #korii.slate.fr

Written by
Ebene Media

Toute l'actualité en direct. Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux: Abonnez-vous à Youtube: cliquez ici -- Suivez-nous sur Facebook: cliquez ici -- Suivez-nous sur Twitter: cliquez ici -- Suivez-nous sur Tik Tok: cliquez ici

Leave a comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Articles

L’Azerbaïdjan veut aider les territoires français «souffrant de la colonisation» à acquérir leur indépendance

Le président azerbaïdjanais Ilham Aliev s’est engagé le 20 juillet à aider...

Le pire cauchemar des astronautes? Le feu

Des scientifiques tentent de mieux comprendre son comportement dans l’espace. Par définition,...

Et si on mettait de la peau de dauphin sur les bateaux pour qu'ils naviguent plus vite?

Pas de la vraie peau de ces cétacés, on vous rassure. Ce...

Présidentielle américaine : Joe Biden annonce le retrait de sa candidature

Joe Biden a fait savoir par voie de communiqué, ce 21 juillet,...