Home Actu Bouygues offre 175 euros par action pour sortir sa filiale Colas de la Bourse
Actu

Bouygues offre 175 euros par action pour sortir sa filiale Colas de la Bourse

Bouygues offre 175 euros par action pour sortir sa filiale Colas de la Bourse

Bouygues annonce ce lundi un projet d’offre publique de retrait avec retrait obligatoire sur sa filiale de construction de routes Colas, dont il détient 96,8% du capital. La prime offerte s’élève à 54,2% par rapport au dernier cours coté. On ne parlera bientôt plus de ce vieux loup de mer en Bourse. Bouygues annonce ce lundi matin un projet de retrait de sa filiale de construction de routes Colas, dont il détient depuis des années 96,8% du capital. Le conglomérat entend ainsi déposer un projet d’offre publique de retrait (OPR) qui sera suivie d’un retrait obligatoire. Ceux qui ont attendu depuis de nombreuses années pourront se satisfaire de la prime offerte par Bouygues dans le cadre de cette opération : 175 euros par action, soit une prime de 54,2% par rapport au cours de clôture de ce vendredi 15 septembre. Il faut remonter à la séance du 9 octobre 2018 pour retrouver pareil niveau en Bourse (176,40 euros au plus haut du jour). Le titre restera suspendu de cotation ce lundi pour une reprise des négociations demain, mardi. « Cette opération s’inscrit dans le cadre d’une opération de simplification de la structure capitalistique de Colas et du groupe Bouygues », explique le groupe dans son communiqué. En parallèle, il a été décidé de dissocier les fonctions de président et directeur général de Colas. Frédéric Gardès a démissionné de ses fonctions de PDG et de son mandat d’administrateur, indiquant au conseil d’administration de Colas que le projet de retrait de la cote et la restructuration de la direction « ne correspondaient pas à ses attentes personnelles ». Pascal Grangé est nommé président non exécutif de Colas, et Pierre Vanstoflegatte devient directeur général. Colas (Société routière Colas) a été créée en mai 1929 à la suite d’un rapprochement entre Société Générale d’Entreprise, qui avait acquis, cinq ans plus tôt, une licence en vue de fabriquer une émulsion de bitume, et Royal Dutch Shell. En 1958, ce dernier cède le contrôle de la Société Routière Colas à la Sopagefi Raveau-Cartier, qui deviendra plus tard la Société Parisienne Raveau-Cartier. Shell détient toujours 15% du capital de la SRC, qui fera son entrée à la Bourse de Paris en 1961. Le groupe Raveau-Cartier met sur le marché boursier une part importante du capital mais reste majoritaire à 50,1%. En 1983, Screg rachète les 65% du capital détenus par la Société Parisienne Raveau Cartier (SPRC) dans la Société d’Investissement de Travaux Publics (SITP) et devient le premier actionnaire de la SRC. Le groupe Shell conserve les 35% qui complète le capital. Fin décembre 1985, le groupe Bouygues fait son entrée dans le capital de Screg et donc chez l’actuel Colas.

Written by
Ebene Media

Toute l'actualité en direct. Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux: Abonnez-vous à Youtube: cliquez ici -- Suivez-nous sur Facebook: cliquez ici -- Suivez-nous sur Twitter: cliquez ici -- Suivez-nous sur Tik Tok: cliquez ici

Related Articles

Maïwenn sous protection rapprochée, ce geste impensable que Luc Besson a fait pour la protéger

Maïwenn, qui souffle sa 48e bougie ce mercredi, s’était confiée sur son...

Salman Rushdie poignardé et aveugle d’un oeil, dans son malheur, il a eu de la « chance » : « son assaillant n’avait aucune idée de… »

En août 2022, Salman Rushdie était victime d’une tentative d’assassinat. Aujourd’hui, deux...

Altercation Inès Reg/Natasha St-Pier dans DALS : l’humoriste tacle sa rivale, et Valérie Trierweiler aussi

Inès Reg était l’invitée de Laurent Ruquier dans « Les Grosses Têtes » ce...

Florent Pagny : Sa fille Aël dévoile une chevelure XXL et flamboyante, jusqu’où ira-t-elle ?

Alors que Florent Pagny se remet doucement de son cancer, sa fille...