Home Actu Atlanta : Le chantier de construction d’un centre de formation de la police attaqué par des manifestants
Actu

Atlanta : Le chantier de construction d’un centre de formation de la police attaqué par des manifestants

Le 5 mars au soir, des affrontements ont eu lieu entre manifestants et policiers dans la capitale de l’Etat de Géorgie, la première à dénoncer l’installation d’un centre de formation de la police. 35 personnes ont été arrêtées.

Le chantier de construction d’un imposant centre de formation de la police à Atlanta, en Géorgie, a été le théâtre d’affrontements entre policiers et manifestants dans la soirée du 5 mars, entraînant l’arrestation de 35 personnes dans le cadre d’une escalade de tension autour du projet.

Des journalistes présents sur place ont publié des photos de la zone où des incendies s’étaient déclarés. Les engins de chantier, notamment, ont pris feu.

« Un groupe d’agitateurs violents a utilisé le prétexte d’une manifestation pacifique contre le [centre de formation] pour lancer une attaque coordonnée contre les équipements de construction et la police », a déclaré la police d’Atlanta, la capitale de l’État de Géorgie, dans un communiqué.

Si un concert de protestation pacifique était prévu par les opposants au projet et le groupe Défendre la forêt d’Atlanta, il semble que des individus radicaux en aient profité pour attaquer le site. Le groupe a également revendiqué par Twitter que les personnes arrêtées n’étaient pas « des agitateurs violents, mais des spectateurs pacifiques » du concert en question.

Depuis 2021 et la première annonce de la construction d’un centre de formation sur plus de 34 hectares dans cette métropole du sud des États-Unis, des protestations contre le projet surnommé ville policière (« Flicville ») par ses adversaires. Parfois installés dans des arbres destinés à l’abattage, ces opposants dénoncent une future catastrophe environnementale et un gaspillage d’argent au profit des forces de l’ordre, estimant que ce projet ne répond pas aux réels besoins des habitants.

« Nous appelons toutes les personnes en bonne conscience à être solidaires avec le mouvement pour arrêter ville policière et défendre la forêt de Weelaunee », lit-on dans une déclaration sur un site Web nommé Défendre la forêt d’Atlanta.

En janvier, des opposants ont mis le feu à une voiture de police tandis que Manuel Esteban Paez Teran, un manifestant campant dans une forêt qui devait être partiellement rasée, a été tué par la police. Selon les autorités géorgiennes, un policier de l’État a d’abord été touché au ventre par un tir du manifestant avant que la police ne réponde. D’autres manifestants rejettent la version de la police, soulignant le profil pacifiste de l’activiste. Une autopsie indépendante a révélé que Manuel Esteban Paez Teran avait été touché par 13 tirs d’armes diverses, ont indiqué les avocats de la famille.

#Atlanta #chantier #construction #dun #centre #formation #police #attaqué #par #des #manifestants #francais.rt.com

Written by
Ebene Media

Toute l'actualité en direct. Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux: Abonnez-vous à Youtube: cliquez ici -- Suivez-nous sur Facebook: cliquez ici -- Suivez-nous sur Twitter: cliquez ici -- Suivez-nous sur Tik Tok: cliquez ici

Leave a comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Articles

Le pire cauchemar des astronautes? Le feu

Des scientifiques tentent de mieux comprendre son comportement dans l’espace. Par définition,...

Et si on mettait de la peau de dauphin sur les bateaux pour qu'ils naviguent plus vite?

Pas de la vraie peau de ces cétacés, on vous rassure. Ce...

Présidentielle américaine : Joe Biden annonce le retrait de sa candidature

Joe Biden a fait savoir par voie de communiqué, ce 21 juillet,...

Missiles américains à longue portée en Europe: Joe Biden relance la course aux armements avec la Russie

Des experts craignent un retour de la Guerre froide. Vous avez probablement...