Home Actu Amélie Oudéa-Castera renvoyée en procès pour diffamation envers un ancien et célèbre dirigeant sportif
Actu

Amélie Oudéa-Castera renvoyée en procès pour diffamation envers un ancien et célèbre dirigeant sportif

La ministre des Sports Amélie Oudéa-Castera a été renvoyée en procès dans l’enquête de la Cour de justice de la République (CJR), après la plainte en diffamation d’un ancien et célèbre dirigeant sportif, vient-on d’apprendre ce jeudi.

Amélie Oudéa-Castera renvoyée en procès pour diffamation envers un ancien et célèbre dirigeant sportif


Amélie Oudéa-Castera a été renvoyée en procès devant la CJR pour diffamation envers Le Graët
Amélie Oudéa-Castéra, ministre des Sports et des Jeux Olympiques et Paralympiques, lors de la conférence de presse des Olympiades Culturelles au Musée du Luxembourg à Paris. © Stéphane Lemouton / Bestimage


Pour diffamation envers un ancien et célèbre dirigeant sportif.
Amelie Oudea Castera - Conférence de presse Olympiades culturelles de paris 2024 et vernissage de l'exposition MATCH Design & Sport - une histoire tournée vers le futur au Musée du Luxembourg à Paris le 11 mars 2024. © Lionel Urman / Panoramic / Bestimage


A savoir Noël Le Graët, l'ex-président de la FFF.
Noël Le Graët - président FFF - Réunion de boxe - No Limit - épisode XI à Levallois Perret le 13 Décembre 2019. Deux mois après le succès de sa dernière réunion de boxe organisée à Levallois, B. Asloum remet le couvert vendredi 13 décembre, au Palais des Sports Marcel-Cerdan, avec l'épisode XI du No Limit. Le noble art sera une nouvelle fois à l'honneur avec une Fight card de qualité et le premier championnat du monde organisé par Asloum Event. © JB Autissier / Panoramic / Bestimage


Les propos en question concernaient la manière dont l'ex-dirigeant gérait la fédération.
Amélie Oudéa-Castéra, ministre des Sports et des Jeux Olympiques et Paralympiques à la sortie du conseil des ministres, au palais présidentiel de l'Elysée, à Paris, France, le 13 mars 2024. © Stéphane Lemouton/Bestimage


Le ministère des Sports avait assuré que la ministre était "sereine" et "prête à répondre".
Amélie Oudéa-Castera - A.Oudéa-Castera, ministre des Sports et des Jeux Olympiques et Paralympiques, et A.Bergé, ministre déléguée chargée de l'Egalité entre les femmes et les hommes et de la Lutte contre les discriminations, réunissent J.M.Aulas et P.Ferracci à l'occasion de la Journée internationale des droits des femmes 2024, pour un événement intitulé "Sport féminin – bilan", au ministère des Sports, le 8 mars 2024. © Glenn Gervot / Panoramic / Bestimage  A.Oudéa-Castera, Minister of Sports and the Olympic and Paralympic Games, and A.Bergé, Minister Delegate in charge of Equality between Women and Men and the Fight against Discrimination, bring together J.M.Aulas and P.Ferracci at on the occasion of International Women's Rights Day 2024, for an event entitled "Women's sport – review", at the Ministry of Sports, March 8, 2024.

Voir les 12 photos

La suite après la publicité

Une information judiciaire a été ouverte à la CJR, seule juridiction habilitée à juger les ministres dans l’exercice de leurs fonctions, le 21 juin, pour examiner la plainte de l’ex-patron du foot français Noël Le Graët, qui reproche à la ministre des Sports Amélie Oudéa-Castera des propose tenus en février 2023 sur sa gestion de la Fédération française de football (FFF).

Dans un communiqué, Rémy Heitz, procureur général près la Cour de cassation, qui fait office de ministère public à la CJR, a confirmé la mise en examen de la ministre par la commission d’instruction pour « diffamation publique envers un particulier », vient-on d’apprendre ce jeudi via l’AFP. L’avocat de Mme Oudéa-Castera n’a pas souhaité commenter, et celui de M. Le Graët n’était pas joignable immédiatement.

A l’ouverture de l’information judiciaire, le ministère des Sports avait assuré que Mme Oudéa-Castera était « sereine » et « prête à répondre », ce qu’elle a fait « publiquement et à différentes reprises ces derniers mois, aux accusations infondées de M. Le Graët« 

Ce jeudi 4 juillet, nous apprenons que la Cour de justice de la République (CJR) a ordonné le renvoi en procès de la ministre des Sports.

Démission de Noël Le Graët

Noël Le Graët a démissionné avec fracas de la FFF, qu’il dirigeait depuis 2011, après un rapport d’audit accablant de l’Inspection générale de l’éducation, du sport et de la recherche (IGESR) sur sa gestion, sur fond d’accusations de harcèlement sexuel. Les inspecteurs de l’IGESR estimaient dans ce rapport que M. Le Graët « ne dispos(ait) plus de la légitimité nécessaire pour administrer et représenter le football français« , compte tenu notamment de son « comportement inapproprié (…) vis-à-vis des femmes« .

Quelques heures après son départ, son avocat avait annoncé une plainte, affirmant que Mme Oudéa-Castera avait « menti«  sur ce rapport. Il soulignait également une différence entre la synthèse du document, publiée le 15 février qui mentionnait des « paroles » et des SMS, « des propos ou des écrits ambigus pour certains et à caractère clairement sexuel pour d’autres« , et son intégralité. Ce rapport n’a pas été rendu public.

La procédure en matière de droit de la presse rend quasiment automatique, après une plainte en diffamation, la saisine d’un juge d’instruction et la mise en examen de l’auteur des propos, le débat de fond se déroulant à l’audience.

Amélie Oudéa-Castera est présumée innocente des faits qui lui sont reprochés jusqu’à clôture définitive du dossier.

Written by
Ebene Media

Toute l'actualité en direct. Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux: Abonnez-vous à Youtube: cliquez ici -- Suivez-nous sur Facebook: cliquez ici -- Suivez-nous sur Twitter: cliquez ici -- Suivez-nous sur Tik Tok: cliquez ici

Leave a comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Articles

Yémen : l’armée israélienne frappe Hodeïda, les Houthis promettent de répondre

Au lendemain d’une attaque de drone sur Tel-Aviv, revendiquée par les Houthis,...

Énergie : ces pays européens pointés du doigt pour leurs achats de gaz russe

Deux ans et demi après le début du conflit ukrainien, plusieurs pays...

Ce hackeur s'est fait implanter des puces dans le corps pour pirater vos comptes

Il peut pirater vos smartphones du bout du doigt. Vous avez dit...

La CIJ juge «illégale» l’occupation des territoires palestiniens par Israël

La Cour internationale de justice a rendu ce 19 juillet un avis...